Yes i

620 mots 3 pages
À l’origine, les premières techniques de procréation médicalement assistée (insémination artificielle) ont été développées pour permettre à des couples infertiles d’avoir des enfants. Par la suite, ces techniques ont été utilisées dans d’autres cas, y compris pour éviter la transmission de maladies génétiques.
Fin du XVIII e siècle : la première insémination artificielle intra-conjugale a lieu en Écosse.
Début du XIX e siècle : les premières inséminations artificielles intra-conjugales sont réalisées en France.
Fin du XIX e siècle : la première insémination artificielle avec don de spermatozoïdes est réalisée aux ÉtatsUnis.
1968 : les banques de sperme congelé voient le jour aux États-Unis. C’est dans ces mêmes années que les hormones susceptibles de stimuler l’ovaire (les gonadotrophines) sont utilisées.
1969 : une première grossesse est obtenue après injection de gonadotrophines en Israël.
1972 : la technique de congélation du sperme arrive en France et, avec elle apparaissent les Centres d’études et de conservation des œufs et du sperme humain(CECOS). Ces centres organisent le don de spermatozoïdes selon leurs règles éthiques d’anonymat et de gratuité. Les premiers dons ont lieu au dernier trimestre 1972 à l'hôpital Necker (ils sont rémunérés 50 NF) et sont limités à 5. Certains donneurs n'ont pas la majorité de l'époque qui est de 21 ans.
1978 : Louise Brown voit le jour en Grande-Bretagne. Elle est le premier enfant né après une fécondation in vitro, une nouvelle technique élaborée pour pallier les lésions des trompes que la chirurgie ne peut réparer.
1982 : naissance d’Amandine, premier bébé français né après une fécondation in vitro. Dans les années qui suivent, les progrès successifs permettent une meilleure maîtrise des traitements hormonaux et une augmentation des taux de succès.
1984 : le transfert d’embryon congelé réussit pour la première fois en Australie avec la naissance de Zoé.
1988 : face au développement des techniques

en relation

  • Arbre de décision
    2213 mots | 9 pages
  • Blabla
    337 mots | 2 pages
  • Anglais
    720 mots | 3 pages
  • Les temps en anglais
    2203 mots | 9 pages
  • Temps de base (Anglais)
    1963 mots | 8 pages
  • Anglais
    451 mots | 2 pages
  • Dialogue en anglais
    250 mots | 1 page
  • Ingenieur
    2067 mots | 9 pages
  • Dialogue anglais
    1056 mots | 5 pages
  • Eassistante de direction bilingue
    2609 mots | 11 pages