Yjutd

3539 mots 15 pages
Nom formé à partir d’un mot grec : " herôs " qui signifie " demi-dieu" ou " tout homme élevé au rang de demi-dieu " en grec. " heros " qui signifie " demi-dieu" ou " homme de grande valeur " en latin. D'après son étymologie, ce mot désigne donc un personnage exceptionnel, au dessus de l'humanité ordinaire. Ce mot est apparu en français en 1372 soit au 14ème siècle. Le héros est né avec la littérature. Gilgamesh, roi civilisateur d’Uruk, en Mésopotamie, donne son nom à la plus ancienne épopée connue. Les exploits du héros – qu'ils soient chantés, écrits, gravés ou peints – le font exister et perdurer dans la mémoire humaine.
Achille, Alexandre le Grand, Roland, Lancelot, Condé, Jeanne d’Arc, Napoléon, Jean Moulin, De Gaulle, Che Guevara, James Bond, Jimi Hendrix, Superman, Zidane… autant de figures qui éclairent la "fabrique du héros" dont la fonction sociale et imaginaire est essentielle : c'est à travers un individu, un acte, une mémoire que se façonne le monde occidental.
Comment et pourquoi les civilisations humaines construisent-elles des personnages si exceptionnels que leurs hauts faits demeurent dans les mémoires, alors même que les circonstances historiques s’effacent ? Thésée tue le Minotaure, Alexandre tranche le noeud gordien, Vercingétorix s’oppose à César, de Gaulle lance l’Appel du 18 juin… : le héros est d’abord un homme d’action. Il surgit lorsque la communauté risque de régresser vers le chaos, a besoin de refaire son unité ou de tenter l’impossible. Non dénué d’ambiguïtés, son statut est toujours paradoxal : dieu pour les hommes mais homme pour les dieux. Oscillant entre le religieux et le laïc, le héros participe de la condition humaine tout en la dépassant ; il a besoin de la violence et de la guerre pour établir l’ordre et la paix. Définitions du mot "héros" L’étymologie du mot "héros" est obscure mais évoque cette ambivalence du service et du commandement, de celui qui protège et fait la guerre. Le mot

en relation