Yves klein

Pages: 5 (1049 mots) Publié le: 14 décembre 2012
Yves Klein











Yves Klein, né à Nice le 28 avril 1928, mort à Paris le 6 juin 1962, est un artiste français (peinture, performance). Malgré une carrière artistique assez courte (1954-1962), il est considéré comme l'un des plus importants protagonistes de l'avant-garde artistique d'après-guerre. Il est notamment connu pour son bleu (IKB pour International Klein Blue),qu'il appliqua sur de nombreuses œuvres (toiles, sculptures, éponges...).

Né de parents artistes, Fred Klein et Marie Raymond, il ne s’oriente pas immédiatement vers une carrière artistique. En effet, Klein fait ses études à l’Ecole Nationale de la Marine Marchande et à l’École Nationale des Langues Orientales à Nice de 1944 à 1946. À partir de 1947, il s'intéresse particulièrement au judo,qui à l'époque est considéré comme une méthode d’éducation intellectuelle et morale visant à la maîtrise de soi et pas vraiment comme un sport. Il rencontre Armand Fernandez, le futur Arman lors de son apprentissage du judo. En 1952, il part se perfectionner au Japon où il devient ceinture noire, quatrième dan, grade qu’aucun Français n’a atteint à cette époque. À son retour en 1955, il ouvre sapropre école de judo qu'il décore de monochromes, il doit la fermer l'année suivante pour des raisons financières.

En lisant La Cosmogonie des Rose-Croix de Max Heindel, il découvre en 1947 la mystique rosicrucienne. L'enseignement ésotérique de la Rosicrucian Fellowship, dont il deviendra membre, via le centre d'Oceanside en Californie, ainsi que la lecture de Bachelard forgeront les basesde la pensée qui nourrira son œuvre. Les monochromes qu’il peint deviennent, pour lui, des objets de culte. Ses premières expériences picturales de petits monochromes sur carton datent de 1948. S'inspirant du ciel qu'il signe de son nom en 1949, il veut peindre un espace couleur infini : le « monde de la couleur pure ».

Sa rencontre avec le critique Pierre Restany lors de ses premièresexpositions va lancer sa carrière artistique. En effet, à partir de 1955, il expose au Club des solitaires de Paris des monochromes de différentes couleurs (orange, vert, rouge, jaune, bleu, rose), sous le titre « Yves, peintures ». Afin d'éviter toute touche personnelle et inscription de dessins les tableaux sont peints au rouleau. Il participe, dans son appartement du 19 rue Campagne-Première àParis, à la création du nouveau réalisme avec Pierre Restany et la « Déclaration constitutive du Nouveau Réalisme » est signée le 27 octobre 1960. Cette déclaration est signée par nombre de ses connaissances dont Arman, François Dufrêne, Raymond Hains, Martial Raysse, Daniel Spoerri, Jean Tinguely, Jacques Villeglé. César, Mimmo Rotella, Niki de Saint Phalle et Gérard Deschamps rejoindront lemouvement en 1961, Christo en 1963.

Yves Klein, qui a épousé une jeune artiste, Rotraut Uecker, le 21 janvier, mourut d’une crise cardiaque le 6 juin 1962

C'est vers 1956 qu'il met au point sa fameuse formule du lumineux bleu outremer (ou bleu ultramarin) qu'il baptise IKB, « International Klein Blue ». Ses premiers monochromes IKB sont exposés en 1957 et inaugurent son « époque bleue». Dans le cadre d'un contrat avec le théâtre de Gelsenkirchen, il travaille pour la première fois en 1957/58 avec des éponges teintes d'un bleu profond pour ses peintures murales. Il créera plus tard des reliefs spongieux et des sculptures d'éponges.

Klein entretient un rapport très particulier avec le corps dans son activité artistique. Ce rapport se situe à plusieurs niveaux :

a)Sa présence :

Tout d’abord la présence de corps nu (la grande majorité féminine) dans son atelier qui lui sont nécessaire pour sa création de ses monochromes avec sa couleur bleue IKB. Cette nudité. Il ne peint pas d’après modèle comme les artistes figuratifs mais en leur compagnie, qui selon lui, lui fait ressentir Ses modèles se baladent alors nues dans l’appartement, parfois en compagnie...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • yves klein
  • Yves klein
  • Yves klein
  • Yves klein
  • Yves klein
  • Yves klein
  • yves klein
  • Yves klein

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !