Zone

Pages: 6 (1257 mots) Publié le: 5 janvier 2011
DEVOIR DE STYLISTIQUE.

Introduction :

Le texte étudié ici correspond à un extrait des Contes Cruels, recueil paru en 1883 par le romancier et critique littéraire Villiers de L’Isle-Adam (1838-1889). Ce recueil, l’un des plus célèbres de l’auteur, regroupe différents contes, ici celui des « Deux Augures ». Tout le recueil a pour dénominateur commun, selon l’auteur, la cruauté. Villiers deL’Isle-Adam montre à travers ses textes les travers de ses contemporains. Certains contes relèvent pour leur part du genre fantastique.
L’extrait étudié ici correspond au quatrième conte du recueil. Il s’agit pour notre part d’étudier l’incipit des « Deux Augures ». A travers ce dernier, nous aurons pour objet d’étude, le texte du point de vue de la narration. Pour cela, nous ferons une étudestylistique du passage en étudiant de prime abord, le rôle du narrateur à l’extérieur du texte, dans le contexte dans l’incipit. Puis enfin, nous analyserons, toujours dans la narration, le rôle que joue le narrateur dans le texte lui-même, notamment sur ses interventions directes.

I) Le rôle du narrateur dans le contexte de l’incipit :

La longue intervention du narrateur au début de l’incipitpermet d’affirmer d’emblée qu’il domine intégralement le récit. De plus, la prolepse du début confère au narrateur un caractère prophétique sur la suite de l’extrait ce qui nous permet d’affirmer une seconde fois que le narrateur maîtrise le récit. Il y a comme un caractère divinatoire chez le narrateur capable de juger la suite des évènements.
Du point de vue de la construction stylistique durécit, il y a une pause au début, le narrateur se juge et se commente lui-même, il y a une espèce d’autocritique. Le narrateur apostrophe son lecteur, son interlocuteur. Le passage a un rythme plutôt assez lent alternant entre pause et sommaire, il y a à partir du début du récit jusqu’à l’intervention des personnages de nombreuses ellipses temporelles ce qui va donner au récit un cadence plus rapideà l’extrait et cela est renforcé par l’utilisation des verbes d’action : « est assis devant la table » ; « paraissant méditer et jouant négligemment de l’autre main avec le traditionnel couteau d’ivoire ».
Il y a donc une rupture instantanée entre ce que rapporte le narrateur au début et les infirmations qu’il nous donne sur les personnages. Le rythme change significativement entre le début del’extrait et les interventions enchaînées -comme s’il s’agissait de stichomythies, renforçant ainsi l’idée de « théâtralité » dans le texte, comme si les personnages jouaient une pièce théâtre- des personnages. Il n’y pas de discours rapporté par le narrateur, il y a en majorité du discours direct libre, ce qui donne une certaine rapidité dans le rythme du texte, et ce qui fait encore contraste avecle début de l’extrait.
Comme le disait l’auteur lui-même, les contes qui composent le recueil Contes Cruels ont pour fonction première de critiquer les travers des gens d’une époque, leur égocentrisme, leur superficialité ou leur gaucherie. L’extrait étudié ici relève de cela aussi, c’est une critique que l’auteur fait, notamment leur superficialité et leur manque d’originalité.
Le narrateur vamême jusqu’à juger, comme s’il connaissait, certaines choses comme cette intervention : « écoutez le colloque bizarre et d’apparence paradoxale ». Le narrateur juge même, de manière singulière ces propres propos : « (quoique de plus incontestable des réalismes) » ; « (l’éternelle) »… Le narrateur suggère même à son lecteur : « je vous offre : « ENDURER, POUR DURER ! » ». Nous avons l’impressionqu’avec ce style d’écriture que nous offre l’auteur, qu’il s’agit d’un récit non fictif, mais bien qui a bien eu lieu, comme s’il s’agissait d’une autobiographie. Cette idée là est renforcée par les interventions du narrateur, mais aussi par les temps et les modes employés comme le présent de l’indicatif, temps de vérité générale : « écoutez le colloque (…) qui s’est établi, récemment… » ;...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Zone
  • Zone
  • Zone
  • Zone
  • Zone
  • Zone
  • Zone
  • Zone

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !