G.h. mead : les fondations théoriques de la seconde école de chicago

Pages: 11 (2635 mots) Publié le: 9 mai 2012
Histoire de la pensée sociologique : Travail écrit :


G.H. MEAD :

Les fondations théoriques de la seconde école de Chicago














George Mead et les fondations de la seconde école de Chicago :

« L'esprit, le soi et la société » :

George Herbert Mead, né le 27 février 1863 et mort le 13 avril 1931, est un sociologue, sociopsychologue et philosopheaméricain.

Philosophe de formation, il enseigne à l'Université de Chicago la psychologie sociale, dont il est considéré comme le fondateur. Son œuvre a eu un rôle important dans la genèse de l'interactionnisme symbolique. D'après Mead, pour que l'individu fasse partie de la société, il faut qu'il imite le langage de cette communauté. Il a travaillé sur le concept de socialisation parl'interaction : c'est par l'échange (verbal notamment) avec les autres membres de la société, que l'Homme (c'est-à-dire « être social ») va « intérioriser » ( c'est-à-dire intégrer de façon inconsciente) les normes de cette société. Cette démarche a été influencée notamment par les travaux de Charles Horton Cooley.


Partie 1 : L'arrière plan de la Genèse du Soi :

Georges Mead, considérécomme le fondateur de la psychologie sociale, a tout d’abord travaillé à l’élaboration d’une « psychologie sociale » centrée sur une explication de la formation de la conscience et de la conscience de soi, ainsi que de l’émergence de la capacité d' auto réflexion, à la fois sur le plan individuel et sur le plan de l’espèce humaine.
La communication sociale est le cadre de cette formation etde cette émergence. Mead met l’accent sur le passage de la « conversation de gestes », présente chez les animaux, à une communication médiatisée par des « symboles signifiants », qui font naître une normativité sociale chez les humains.

Le concept de soi est à la base de sa réflexion dans son ouvrage « L'Esprit, le soi et la société ». Le soi peut-être défini selon Mead comme l'ensemble desconnaissances qu'un individu possède à propos de lui-même. Celui-ci va tout d'abord s'interroger sur le long processus qui va permettre le développement du soi ; Afin d'expliquer ce processus, il va étudier la forme de communication la plus primaire qui est celle des gestes dans le monde animal. Selon lui, l'élément de base de toute forme de communication est l'interaction. Il va donc clairementséparer la communication gestuelle du langage humain, car les gestes n'impliquent pas de référence de l'individu à lui-même contrairement au langage humain qui lui crée une signification pour l'individu même. Cette spécificité de l'environnement social humain s'explique donc par une communication basée sur la relation ternaire qui fonde l'existence de la signification. Le langage humain est doncbien plus complexe, car nécessairement soumis à des références, des symboles. Nous ne communiquons que par symbole, notre pensée également ne se construit que par symboles car ils sont universels et produisent donc la même réponse chez celui qui le formule que chez celui que le reçoit. Dans l'acte de penser, un certain type de symbole doit pouvoir se référer à ce sens, c'est-à-dire tendre à appelerune réponse et servir la même finalité chez les autres également. S'il en était autrement, ce ne serait pas un acte de pensée. Cependant, il convient de distinguer émotions et symboles dans une conversation. En effet, si un symbole produit toujours la même réponse chez le récepteur que chez l'émetteur, il n'en va pas de même pour les émotions. On essaie d'imposer des émotions à son auditeur, pasà sois-même. Par exemple, une personne en colère sur une autre peut effrayer celle-ci sans pour autant s'effrayer sois-même!!

L'exemple des arts et de la poésie particulièrement est tout aussi frappant ; En effet, le principal rôle des artistes est de trouver l'expression qui éveillera chez les autres ce qu'ils éprouvent en eux-même. L'artiste peut le tester sur lui-même ensuite sur les...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • École de Chicago
  • École de chicago
  • Ecole de chicago
  • école Chicago
  • Ecole de chicago
  • École de chicago
  • Ecole de chicago
  • ecole de chicago 21

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !