J'écris pour agir

Pages: 5 (1235 mots) Publié le: 14 février 2012
Si Victoria est une fille sérieuse alors elle préparera son examen.
 
Victoria est une fille sérieuse. Par conséquent, Victoria préparera son examen.
Si Victoria est une fille sérieuse alors elle préparera son examen.
 
Victoria est une fille sérieuse. Par conséquent, Victoria préparera son examen.
Si Victoria est une fille sérieuse alors elle préparera son examen.
 
Victoria est unefille sérieuse. Par conséquent, Victoria préparera son examen.
Les figures de style

Les figures d'insistance : ( par la répétition)
Le parallélisme consiste à construire plusieurs membres de phrases sur une construction syntaxique identique.(Si la répétition est celle d'une structure syntaxique)
Ex : « Guerre entre les couvents , guerre entre les provinces » (Hugo, Ruy Blas 1838)L'anaphore est la répétition qui porte sur un terme ou une expression en début de vers ou de phrase.
Ex : « Je hais les domestiques , j'en hais l'espèce odieuse et vile. »
« Il n'y a pas d'amour qui ne soit à douleur.
Il n'y a pas d'amour dont on ne soit meurtri.
Il n'y a pas d'amour dont on ne soit flétri.
Il n'y a pas d'amour heureux. »

Les figures d'intensité:
La gradation est leprocédé qui permet d'accentuer l'intensité d'un propos .
Elle peut être ascendante (du – fort au + fort ) ou descendante ( du + fort au – fort ).
Ex : « Au voleur , à l'assassin , au meurtrier. »
« Je me meurs , je suis mort , je suis enterré. » (Molière , L'avare)
L'hyperbole est la figure dévolue à l'expression de l'éxagération , du grossissement de la réalité.
Ex : « Jusqu'au fond de noscoeurs , notre sang s'est glacé. »
« J'ai encore froid jusque dans les ongles , j'ai encore peur jusque dans les moëlles. »

Les figures d'atténuation:
L'euphémisme présente une réalité brutale en atténuant son expression.
Ex : « Les gens mal entendant , non-voyant » « la mort: Ils sont morts –} Ils nous ont quittés. » « L'époux d'une jeune beauté partait pour l'autre monde. »
La litoteest une forme particulière d'euphémisme , elle dit le – pour suggérer le + . Elle consiste à nier le terme contraire de celui que l'on veut employer.
Ex : « Le roi vous recevra d'une manière dont vous ne serez pas mécontents. » = dont vous serez très contents.
« Elle ne fut pas peu embarrassée. » = elle fut très embarrassée.

Les figures d'opposition:
L'antithèse désigne le rapprochementde deux mots ou expressions de sens contraires.
Ex : « Les bons font places aux pires. » ( Hugo , Ruy Blas 1838)
« Lui naguère si beau , qu'il est comique et laid. » (Baudelaire)
L'oxymore est une variété d'antithèse dans laquelle les 2 termes opposés sont réunis dans une même expression et reliés par un lien grammaticale. Il crée une pertubation logique et permet d'imaginer une réalitéautre.
Ex : « L'obscure clarté qui tombe des étoiles. » ( le Ciol , Corneille) « Elle se hâte avec lenteur. »
Le chiasme place en ordre inverse les segments de 2 groupes de mots syntaxiquement identiques et sert généralement l'expression d'une opposition , mais cette construction en symétrie inversée peut aussi traduire une union.
Ex : « Ayant le feu pour père et pour mère la cendre. »
1 22 1
Les figures d'analogie:
La comparaison et la métaphore permettent de stimuler l'imagination du lecteur par des rapprochements entre deux réalités.
La comparaison opère le rapprochement de manière explicite à l'aide d'outils variés: «Comme» (préposition) «Sembler» (verbe) «pareil à» (adjectifs) …
Ex : « La libellule aux ailes de gaze. » Colette « Collant leur bouche en pierre auxcomparé comparant comparé comparant
trompettes de cuivres. »
La métaphore est une comparaison , sans outil de comparaison. Elle permet un rapprochement immédiat. Elle peut se présenter sous 3 formes:
*Le comparé et le comparant sont juxtaposés et séparé par une virgule.
*Le comparé disparaît complètement, il ne reste plus que le comparant.
*Le comparant précède le comparé auxquel il...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • J'écris pour agir
  • J'écris pour agir
  • J'écris pour agir
  • j'écris pour agir
  • J'écris pour agir
  • J'écris pour agir : dissertation français
  • Agir spontanément est agir librement ?
  • Agir spontanément, est-ce agir librement ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !