J.locke

289 mots 2 pages
Philosophie

____________________________________________________________

_________

____________________________________________________________

_________

Commentaire du texte numéro 4 page 41 :

Comment les lois déterminent-elles la responsabilité ? ; J.LOCKE

1. En quoi réside la différence entre un amnésique et un homme en état d’ivresse ? Doivent-ils être tous les deux tenus pour responsables de leurs actes ?

La différence entre un homme en état d’ivresse et un individu amnésique réside dans le fait que l’homme en état d’ébriété a consommé de l’alcool par choix, alors que la législation n’autorise la consommation d’alcool qu’a un certain niveau ( 0,5grammes par litre de sang) qui équivaut à 2 verres de vin donc un stade ou l’alcool n’agit pas encore sur le système nerveux. Cependant si l’individu continu à boire, alors il sera dans l’illégalité et devra donc répondre de ses actes car il est responsable de son état actuelle.

L’homme amnésique subit une perte partiel ou total de sa mémoire du à un accident ou une maladie cette amnésie couvre une période de la vie de cette homme antérieur a l’accident ou la maladie ce qui fait que l’individu à des souvenirs erronés voir inexistant sur les règles de vie en société il agit donc selon ce qu’il juge bon de faire. Son amnésie n’étant pas un choix que l’individu à fait et qu’il aurait pu stopper, il ne doit pas être jugé comme un homme ivre. De plus l’amnésie n’est pas en soi punit par la législation, dans une certaine mesure, celui-ci doit être jugé différemment tant qu’une rééducation n’a pas été mis en œuvre pour lui réapprendre les règles essentiels de la vie en

en relation

  • john locke
    2622 mots | 11 pages
  • Erbrbrb
    1464 mots | 6 pages
  • Economie l'analyse de smith
    542 mots | 3 pages
  • Histoire de la pensée politique
    1439 mots | 6 pages
  • L'enfant
    527 mots | 3 pages
  • Deshumanisation du monde moderne
    747 mots | 3 pages
  • Etat+clastres
    581 mots | 3 pages
  • John locke, analyse de sa pensée
    797 mots | 4 pages
  • Courants économiques
    820 mots | 4 pages
  • Droit constitutionnel: la separation des pouvoirs
    1085 mots | 5 pages