L’anarchisme

Pages: 5 (1162 mots) Publié le: 4 avril 2013
« En un mot, nous rejetons toute législation ou toute autorité privilégiée, patentée, officielle, et légale … Parce que nous sommes convaincus qu’elle ne peut que tourner au profit d’une minorité dominante et exploitante, et aller à l’encontre des intérêts de la vaste majorité asservie. »
Mikhaïl Bakounine, 1871.
Définition et grands principes de l’anarchisme
L’anarchisme est un courant dephilosophie politique qui a été développé au début du 19ème siècle. William Godwin, avec son "Enquête sur la justice politique et son influence sur la morale et le bonheur" (1793), lance en quelque sorte l’élan libertaire que connaitra cette période, dans certains milieux, par la suite. On retrouve certains principes au sein du socialisme et du communisme et l’anarchisme est aussi souvent qualifiéde communisme libertaire ou de socialisme libertaire (bien qu’il existe des différences majeures entre ces trois courants). Il faut bien comprendre ici que les anarchistes entendent par liberté une plus grande liberté de l’individu dans la société, une liberté solidaire, et non une liberté purement individuelle qui représente l’absence de contraintes. Proudhon, qui est considéré comme le premierthéoricien fondateur de l’anarchisme explique ainsi cette notion : « Il ne s’agit pas de supprimer la liberté individuelle mais de la socialiser ». « Libertaire » est donc opposé au terme « libéral ».  
L’objectif est donc d’instaurer l’anarchie. Cependant les médias et les pouvoirs politiques utilisent souvent le terme d’anarchie de manière péjorative, pour désigner une absence d’ordre social, unesorte de chaos social : c’est ce que désigne le terme d’anomie. L’anarchie c’est l’absence d’autorité, de pouvoir coercitif et de manière général, l’absence de la primauté d’un principe quel que soit son ordre (Divin, Naturel etc…) et le refus de tout dogmatisme, ce qui représente la dimension philosophique du courant. Ce désir de vivre dans une société sans aucune forme de coercition,c’est-à-dire de contraintes, ou de contrôle, ou encore de hiérarchies vient de l’idée que ces formes d’autorité sont une entrave à l’épanouissement des sociétés et des individus.
Il est nécessaire de souligner que les anarchistes ont une certaine vision de la nature humaine, ils voient l'homme comme parfaitement capables de s'autogérer et de mener collectivement des actions pacifiques et productives sans lerecourt de l'Etat. Cette capacité innée est donc, selon les anarchistes, « subvertie et corrompue » par l'injustice dont font preuve les structures de pouvoir hiérarchiques de l'Etat. Le principe selon lequel cet ordre naturel se rétablirai aussitôt après la disparition des formes d'autorités coercitives est appelé le « spontanéisme ».
Précurseurs et pères fondateurs des différents courantsanarchistes
L'anarchisme tire ses sources de plusieurs courants de pensée que l'on peut reconnaître comme allant du « cynisme » d'Epicure à Mary Wollstonecraft, féministe du 18ème au point de vue « proto-anarchiste » en passant par le taoïsme de Lao Tseu. Cependant les personnages reconnus comme étant les précurseurs de l'anarchisme sont William Godwin et Charles Fourier, deux philosophes etthéoriciens politiques du 18ème/19ème siècle. Fourier aura entre autre Proudhon comme disciple.
Pierre-joseph Proudhon écrit en 1840 un premier livre intitulé Qu'est-ce que la propriété ? Il répond dans l'ouvrage à cette question par : « La propriété, c'est le vol ». Il désigne comme Godwin « la propriété accumulée » comme source d'exploitation des individus et s'attaque également aux droits depropriétés qui permettent aux propriétaires de tiré un profit de la location de leurs biens. La « possession » personnelle de bien de production est cependant considérée comme un droit fondamental qui permet à chacun d'exercer un travail et de vivre convenablement. L’alternative proposée par Proudhon est le mutuellisme, un système fédéral d’associations de travailleurs et de producteurs engagés...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'anarchisme
  • L'anarchisme
  • l'anarchisme au XIXe
  • Une conception de l'anarchisme
  • L'anarchisme de paul goodman
  • Pensée de 1968 sur l'anarchisme
  • L'anarchisme clandestin 1920

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !