L’approche mécaniste classique de l’organisation

Pages: 7 (1501 mots) Publié le: 7 janvier 2014
Cela constitue le point de départ des théories de l’organisation c’est l’approche qui s’est développé durant la seconde révolution industrielle et qui est marquée par la philosophie scientiste (démarche qui prétend à expliquer toute chose par la science). Les premiers modèles de théorie des organisations prétendent avoir des modèles de théorie générale et prétendent apporter par la voiescientifique aux organisations un mode de fonctionnement optimal par le raisonnement scientifique. C’est ce que certains auteurs on a appelé la « One Best Way ». Le courant théorique qui représente l’essence même de l’approche classique est ce que l’on a appelé le taylorisme. F. Taylor ne va pas être le seul contributeur à cette approche classique, il y a aussi une école française, incarnée par H. Fayol,qui va travailler surtout sur le côté administratif et bureaucratique, avec M. Weber.


I. L’OST de Taylor

C’est une thèse qui a avant tout une vocation technique, très axée sur la performance en terme de productivité. A la base, le travail de Taylor vise à créer un outil qui génère de la performance dans l’activité industrielle. C’est ce qu’on appelle la deuxième révolution industrielle. Ily a des technologies supports qui s’imposent (électricité, pétrole, moteur à explosion). C’est une phase d’accélération de la croissance et de l’innovation. Taylor n’est pas lui-même un chercheur, c’est un ingénieur de l’entreprise, autodidacte. C’est donc un travail ultra réaliste et très applicable qui va lui attirer un grand succès auprès des industriels. Le Taylorisme est à l’origine d’unsystème de production que l’on appelle travail à la chaine.


A) Les justifications du modèle de Taylor

Taylor est quelqu’un qui vient d’une bonne famille et qui va entamer des études pour devenir ingénieur, mais des évènements familiaux vont le forcer à aller travailler à l’usine pour payer ses études. Il est ouvrier malgré lui. Il va en tirer 2 enseignements majeurs. Sociologiquement, Taylorva vite arriver à la conclusion que les ouvriers à son époque ne sont pas prioritairement motivés par la prise de responsabilité. Il compare l’ouvrir à un animal de travail. Il pense globalement que la plupart des ouvriers ne sont pas attirés par la prise de responsabilité et sont naturellement des exécutants. Taylor relève par rapport à ça 2 choses essentielles. Comme les ouvriers ne sont pasenclins dans la majorité à avoir des responsabilités. Dans le monde du travail, dès que la pression diminue, la flânerie reprend le dessus sur les ouvriers. La deuxième observation remarque que la façon même de travailler est avant tout fondée sur la tradition. En effet les bonnes méthodes sont celles qui ont fait leur preuve et donc stop l’innovation.
Taylor va être promu ingénieur, il vatravailler sur une méthodologie permettant d’améliorer la performance productive. Taylor propose un système qui va permettre à l’économie d’être encore plus performante.


B) Méthodologie innovante

Pour Taylor l’efficacité industrielle repose sur une ultra spécialisation. Elle doit être au plus précis possible. Évidemment, l’ouvrier n’est vraiment qu’un exécutant, il doit être capable dereproduire à l’infini des gestes extrêmement élémentaires. Tout est expérimenté chronomètre en main afin de déterminer la meilleure gestuelle possible. Comme l’employé de base est uniquement réduit au rang d’exécutant, il est nécessaire que s’exerce sur lui un contrôle vertical. Il n’est pas là pour communiquer, mais là pour exécuter. Hauts dessus les contremaîtres, puis le personnel administratif, etenfin les ingénieurs en collaboration avec la direction. Le pouvoir est vertical et technocratique (celui qui connaît la maitrise possède le pouvoir).
Cependant il est conscient de la répétitivité de ce mode de production. Pour cela, il veut une attractivité dans le salaire. Il est pour la rémunération variable au sens moderne : une base de salaire fixe, et en plus de cette base, des primes de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'approche classique de l'organisation
  • l'approche classique du management
  • L’approche classique de l’entreprise
  • L'ecole classique de l'organisation
  • L'école classique de l'organisation
  • Ecole classique de l'organisation
  • En quoi les « visions mécanistes simples de l’organisation » sont- elles toujours d’actualité au 21ème siècle ?
  • L'organisation

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !