L'écriture autobiographique permet-elle de recréer le passé ?

1661 mots 7 pages
DISSERTATION : L’autobiographie Ecrire son autobiographie soulève et engendre beaucoup de questions ou de problèmes. Pourtant, nombreux sont les auteurs à avoir fait face à ces obstacles pour pouvoir se raconter, se comprendre ou laisser une trace. Chateaubriand, lui, justifie ainsi son projet : « Mettons à profit le peu d’instant qui me restent ; […] Le navigateur, abandonnant pour jamais un rivage enchanté, écrit son journal à la vue de la terre qui s’éloigne et qui va bientôt disparaître. » L’écriture autobiographique permet donc de recréer, redonner consistance à cette terre du passé qui s’éloigne. Mais comment ? Par quels aspects ? S’il est vrai que les souvenirs, le passé sont la matière première de l’autobiographe et qu’en écrivant, ce dernier parvient à les retrouver et à les faire ressurgir, l’autobiographie est aussi un moyen pour l’écrivain de se remodeler et de se réinventer à travers ce passé qu’il cherche à nous raconter. Et tout d’abord, puisqu’elle traite du passé d’un individu, que l’on parle d’une œuvre sur soi, il est évident que les souvenirs sont le matériau principal de l’autobiographie. La simple étymologie du mot ( Auto (moi) – bio (vie) – graphie (écrire) ) nous montre que l’on a bien pour but d’écrire et de raconter sa vie. Philippe Lejeune, expert de ce genre littéraire, en donne la définition suivante : « récit rétrospectif en prose qu’une personne réelle fait de sa propre existence lorsqu’elle met l’accent sur sa vie individuelle, en particulier l’histoire de sa personnalité. » Généralement, les autobiographies sont écrites par des personnes âgées, vieux navigateurs, comme le dit Châteaubriand, qui cherchent à fixer les contours de cette terre qui s’éloigne. Ecrits à la première personne du singulier, ces récits sont les seuls où l’auteur, le narrateur et le personnage sont une seule et même personne, bien que l’on observe souvent une distance entre le « je » du personnage et celui qui tient la plume, distance souvent

en relation

  • Dissertation
    1258 mots | 6 pages
  • Corrigé de dissertation sur annabac.com: selon vous, l’écriture autobiographique est-elle une manière de se préparer à la mort ou de conserver la saveur de la vie ?
    2018 mots | 9 pages
  • En quoi selon vous l'autobiographie permet t'elle de recreer le passé ?
    1223 mots | 5 pages
  • La biographie est-elle toujours un espace de création, de " recréation "
    1303 mots | 6 pages
  • Lafontaine
    4831 mots | 20 pages
  • 48 sujets disserts 2002 2003
    4651 mots | 19 pages
  • livre
    4938 mots | 20 pages
  • Le personnage de natacha dans enfance de sarraute
    2412 mots | 10 pages
  • Exposé master 2
    2439 mots | 10 pages
  • Lambeaux
    4002 mots | 17 pages