L'éducation non-formelle

831 mots 4 pages
Matière : Education non-formelle

L’éducation est l’essence même du développement humain : elle est apparue comme une nécessité pour tendre vers le développement des sociétés. L’impact de l’éducation sur le développement est à la fois direct (amélioration de la qualité de travail et maîtrise de l’innovation technologique) et indirect (démographie, santé, progrès sociaux, changements culturels et humains).

Tout processus d’éducation passe nécessairement par l’une et/ou l’autre des trois formes suivantes: L’éducation formelle, l’éducation non-formelle et l’éducation informelle. Splauding fournit un paradigme qui s’intitule « long life éducation » ou « l’éducation pour toute la vie ».Ce dernier est décrit en six catégories pédagogiques qu’il a groupées en trois grands systèmes.

* L’éducation formelle :

- Le premier modèle : un système éducatif hiérarchiquement nivelé. Ce premier modèle concerne les institutions éducatives qui sont structurés et très rigides, il englobe tous les établissements : du primaire à l’université. Ce type d’éducation est donné dans des institutions d’enseignement par des enseignants permanents dans le cadre de programmes d’études déterminés. Ce modèle d’enseignement s’inscrit dans le modèle traditionnel qui se caractérise par l’unicité et une certaine rigidité, avec des structures horizontales et verticales (classes d’âges homogènes et cycles hiérarchisés), avec des conditions d’admission définies pour tous. Cet enseignement ce veut universel et séquentiel normalisé et institutionnalisé avec une certaine permanence. Dans ce type l’étudiant ou l’élève doit subir à ces programmes, il se trouve obligé d’acquérir les standards proposés dans un contexte compétitif. A la fin, un diplôme est attribué à ceux qui ont réussi au bout d’un certain nombre d’années à passer les examens. La réussite dans le système est influencée par l’héritage socio-économique de l’étudiant.

- le

en relation

  • Travailleur social
    940 mots | 4 pages
  • Monographie du niger
    1843 mots | 8 pages
  • Lecture active à madagascar
    713 mots | 3 pages
  • L'action social chez les étudiants
    5811 mots | 24 pages
  • analphabetisation
    424 mots | 2 pages
  • Définitions éducation
    583 mots | 3 pages
  • La non scolarisation au maroc
    24896 mots | 100 pages
  • Rapport annuel zakoura
    4978 mots | 20 pages
  • La non scolarisation
    25242 mots | 101 pages
  • Etudiant
    2751 mots | 12 pages