L'État africain

2518 mots 11 pages
L’Etat africain
Tout d’abord, on a tendance à penser que les conflits naissent du fait que l’Etat-nation n’est pas adapté aux sociétés africaines et du mauvais découpement des frontières. Ce raisonnement place les peuples et les Etats africains en situation de victimes, en sous-entendant que tous leurs malheurs viendraient de l’extérieur. Or, cette proposition est tout à fait discutable.

I. Histoire et frontières
 Quelles sont les bases des structures de pouvoirs en Afrique ?
A noter que l’Histoire est utilisée par des régimes politiques pour fabriquer de l’idéologie. Or, la plupart des écrits sont parvenus par les Etats arabes.
A) Les Empires et Royaumes africains
À partir du IXe siècle, plusieurs États dynastiques se succèdent le long de la savane subsaharienne et de la côte Atlantique au centre du Soudan, dont les plus puissants furent l'empire du Ghana, le royaume de Gao et le royaume du Kanem-Bornou. Le Ghana commence à décliner au XIe siècle et l'empire du Mali lui succède deux siècles plus tard. Au XVe siècle, alors que le Mali commence lui-même à perdre des territoires, le chef songhaï Sonni Ali Ber échappe à l'autorité de son suzerain et fonde l'empire songhaï, au centre du Niger actuel, à partir de ce qui n'était qu'un royaume vassal du Mali. Parallèlement, à partir du XIe siècle, des villes haoussas, en particulier Kano au nord de l'actuel Nigeria, se développaient grâce à la pratique du commerce et de l'industrie, jusqu'à former des cités-États. Elles restèrent en bordure des principaux empires soudaniques jusqu'au XVe siècle, versant des tributs à l'empire Songhaï à l'ouest et au royaume du Kanem-Bornou à l'est.

L'Empire du Ghana : le Wagadu
Dans les premiers siècles de notre ère, le Wagadu, un petit royaume situé entre le Sénégal et le Niger, aux sources de l'or, et gouverné par le clan des Cissé Tounkara finit par dominer l'ensemble des Soninkés, peuple d'agriculteurs. Le roi fondait son pouvoir sur le culte du Wagadu-Bida, le dieu

en relation

  • Alex Mayeul LAGAUD :article de maputo
    8062 mots | 33 pages
  • Etat en afrique
    6719 mots | 27 pages
  • Commentaire
    2697 mots | 11 pages
  • Nation et etat
    5665 mots | 23 pages
  • Les formes protestataires de la participation politique
    8841 mots | 36 pages
  • La diplomatie non gouvernementale
    4436 mots | 18 pages
  • GuideCourAfricaine
    76898 mots | 308 pages
  • Le doit colonial
    5047 mots | 21 pages
  • Les conférences nationales en afrique noire: une affaire à suivre
    10281 mots | 42 pages
  • Pacte colonial, compagnies concessionnaires, etat en afrique noire
    1735 mots | 7 pages