L'approche wébérienne et durkheimienne en sociologie

861 mots 4 pages
L’approche Wébérienne et Durkheimienne en sociologie

I. L’approche wébérienne

Individualisme méthodologique : Max Weber part de l’action des individus pour expliquer le fonctionnement de la société. Pour weber, le fonctionnement de la société s’explique par les actions individus.
Il s’intéresse donc à leurs actions et il les analyse. Il distingue 4 types d’actions :

-L’action traditionnelle : Une action influencé par des coutumes, des croyances.
-L’action affective : L’action est déterminée par l’instinct.
-L’action rationnelle en valeur : L’action est basée sur les valeurs
- Et l’action rationnelle en finalité : Cette action est causé par un calcul coût/avantage. Dans ce cas là, l’individu agit pour retirer un bénéfice. Selon Weber, les deux premières actions ne sont pas ressentis par l’individu, il n’a pas conscience de ses actions, tandis que pour les deux dernières, l’individu est conscient du sens de ces actions. C’est à partir de ces différents types d’actions que Weber essaye d’expliquer le fonctionnement de la société, car selon lui, chaque individu donne un sens à son action et toutes ces actions influent sur la société. Pour analyser la société à partir des actions des individus, Weber doit déconstruire les faits sociaux, c’est-à-dire les débarrasser des idées communes, les restituer de leur sens caché et les reconstruire. Et pour déconstruire ces faits sociaux, le sociologue doit faire une sélection, car, selon lui, le sociologue ne peut pas tout étudier. Pour faire cette sélection, Weber nous dit de sélectionner dans le réel que les éléments qui nous paraissent les plus significatifs, selon lui il faut faire cette sélection en fonction de notre « rapport aux valeurs ». Il va d’ailleurs faire une distinction entre les jugements de valeurs qui sont des valeurs personnelles et subjectives avec le rapport aux valeurs, qui sont les valeurs de la société. De plus, selon lui, le sociologue doit faire preuve de

en relation

  • L'administration de la preuve en sociologie
    1348 mots | 6 pages
  • Max weber et la conception moderne de l'état
    4554 mots | 19 pages
  • Origines de la sociologie
    1484 mots | 6 pages
  • Strategie de remplacement et de complementarité
    1004 mots | 5 pages
  • La rationalisation du monde dans la pensée de weber
    1565 mots | 7 pages
  • Intro à la science politique
    15335 mots | 62 pages
  • Durkheim et weber
    1604 mots | 7 pages
  • Triganos
    1459 mots | 6 pages
  • L'ethique protestante et l'esprit du capitalisme
    1374 mots | 6 pages
  • Sociologie
    2538 mots | 11 pages