L'art est-il un moyen d'évasion ?

Pages: 12 (2973 mots) Publié le: 23 mars 2013
Editions Hatier

Corrigé complet
Introduction1 On dit souvent, en guise de gage de qualité, que tel roman ou tel film nous a permis de nous évader. L’art, par les sentiments qu’il éveille en nous, semble ici modifier notre rapport à la réalité, puisqu’il nous la fait oublier. Pourtant, l’émotion esthétique ne relève pas de la pure distraction ou du simple amusement : l’œuvre d’art fait aussiappel à notre esprit, à notre réflexion. C’est bien là le signe que l’art n’est pas qu’un jeu d’illusionnistes. L’expérience esthétique nous modifie, nous enrichit en nous dévoilant une certaine vérité jusque-là masquée par notre rapport à la réalité quotidienne. D’où le problème : l’art, en tant que production humaine, modifie-t-il réellement la qualité de notre rapport à la réalité concrète ?Autrement dit, permet-il de changer la vie, ou bien est-ce le jugement, l’état d’âme que suscite en nous l’œuvre d’art qui modifie notre manière d’appréhender et de comprendre le monde, l’œuvre d’art devenant dans ce cas inutile et donc sans “ efficacité ” ?
1. Les titres en gras servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie.

1. Oui, l’art modifie notre rapport à laréalité
A. L’art transforme le rapport d’immédiateté que nous avons à la réalité quotidienne Lorsqu’une œuvre d’art (un roman, un film…) nous plaît, on dit qu’elle nous captive. Si l’on se trouve en captivité, c’est que, tout comme le prisonnier, nous sommes arrachés à la réalité, au monde extérieur. On perd la notion du temps et de l’espace pour être comme transportés dans la dimension propre del’œuvre : on ne lit pas Madame Bovary, on est Emma Bovary. L’œuvre d’art parvient à suspendre l’attention que nous portons habituellement au monde qui nous entoure, pour nous faire entrer dans une réalité fictive, qui a sa propre cohérence. Mais la puissance de cette modification de notre rapport à la réalité est inversement proportionnelle à sa durée : une fois notre lecture terminée, noussommes “ libérés de force ” et rendus à notre monde quotidien. Peut-on concevoir alors que l’art engendre une modification moins circonstancielle, moins épisodique de notre rapport à la réalité ? Ce serait reconnaître que l’art modifie la qualité et la nature même de notre rapport à la réalité. Il faut dans ce cas envisager le terme “ art ” en un sens plus large, désignant toute production humaine, paropposition aux produits de la nature. Le processus technique de fabrication n’est pas simplement un gain d’avoir (on fabrique une table pour avoir une table, par exemple) ; il est aussi un gain d’être, une forme de prise de conscience de ce que nous sommes, à savoir un être conscient. En effet, la fabrication et les étapes qu’elle suppose (imagination, conception, planification, ordre deréalisation…) sont la marque de la nature humaine et de sa différence avec l’animal : “ ce qui distingue […] le plus mauvais architecte de l’abeille la plus habile, c’est que le premier a d’abord construit la cellule dans sa tête avant de la réaliser dans la cire ” (Marx, Le Capital, I). Ainsi, l’art modifie le rapport d’immédiateté instinctive que nous avons à la réalité : c’est par la fabrication que laréalité devient notre réalité : “ l’homme se constitue pour soi par son activité pratique, parce qu’il est poussé à se trouver lui-même, à se reconnaître lui-même dans ce qui lui est donné immédiatement […]. L’homme agit ainsi […] pour ôter au monde extérieur son caractère farouchement étranger et pour ne jouir des choses que parce qu’il y retrouve une forme extérieure de sa propre réalité ”(Hegel, Esthétique). L’objet créé me renverra, comme un miroir, une certaine image de ce que je suis : il est le témoin concret de mon intériorité, le résultat matériel d’une activité intellectuelle. La fabrication d’un objet nous permet en quelque sorte d’apprivoiser la réalité matérielle, qui cesse dès lors d’être un monde “ brut ” et étranger avec lequel l’homme, en tant qu’être spirituel, serait...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Lecture moyen d'évasion
  • Le roman, un moyen d'evasion
  • Lecture : moyen d'évasion
  • Littérature moyens d'évasion
  • L'art un bon moyen de dénonciation
  • Histoire de l'art
  • L'art au moyen âge
  • L'art chrétien au moyen-âge

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !