L'edit de fontainebleau

4536 mots 19 pages
L’édit de Fontainebleau, signé par Louis XIV le 18 octobre 1685[1], révoque l’édit de Nantes octroyé par Henri IV en 1598.
Dès le début de son règne, Louis XIV, cherchant à unifier son royaume tant sur le plan religieux qu’administratif et politique, souhaite réduire le protestantisme. Il prend d’abord des mesures vexatoires : il fait supprimer des écoles protestantes, interdit aux protestants d’acheter des offices, augmente leurs impôts…
Sommaire
[masquer]
• 1 Les prémices de la Révocation
• 1.1 De la paix d’Alès au règne personnel de Louis XIV
• 1.2 L’œuvre de démantèlement de l’édit de Nantes par l’État (1661-1685)
• 2 La Révocation : enjeux politiques, enjeux religieux
• 2.1 L’édit de Fontainebleau : son contenu
• 3 Bilan de l’exode des huguenots
• 4 Notes et références
• 5 Voir aussi
• 5.1 Articles connexes
• 5.2 Bibliographie

Les prémices de la Révocation[modifier]
De la paix d’Alès au règne personnel de Louis XIV[modifier]
/wiki/Fichier:Armand,_Jean_du_Plessis.jpg /wiki/Fichier:Armand,_Jean_du_Plessis.jpg
/wiki/Fichier:Armand,_Jean_du_Plessis.jpg /wiki/Fichier:Armand,_Jean_du_Plessis.jpgIl était dans l’intérêt de la politique extérieure de Richelieu de faire respecter l’édit de Nantes.
Soixante ans plus tôt, après la révolte protestante, la paix d'Alès de 1629 octroyée par Louis XIII, qui réduisait considérablement les privilèges acquis lors de l’édit de Nantes et surtout ses clauses militaires, la « Religion Prétendue Réformée » (R.P.R., telle était la dénomination utilisée par les catholiques de l’époque) vécut pendant une trentaine d’années sans trop de secousses, si ce n’est la perte discrète de ses privilèges et le retour au catholicisme d’une grande partie de la noblesse, mais une lutte juridique constante lui permit de ne pas perdre trop d’avantages. Le cardinal de Richelieu, premier ministre de 1624 à 1642, fit assez bien respecter l’édit de Nantes pour des raisons de politique extérieure : du fait de son alliance avec

en relation

  • L Dit De Fontainebleau 1685
    1236 mots | 5 pages
  • Edit de fontainebleau
    4868 mots | 20 pages
  • Louis XIV Roi Tr S Chr Tien
    3102 mots | 13 pages
  • Crises religieuses
    2035 mots | 9 pages
  • La révocation de l’édit de nantes
    3063 mots | 13 pages
  • La place de l'eglise et de la religion chrétienne dans la france du xviième siècle
    799 mots | 4 pages
  • Les lumières, recherche
    424 mots | 2 pages
  • pedro
    846 mots | 4 pages
  • Louis xiv et la religion
    7411 mots | 30 pages
  • Expos Histoire Moderne 1
    3881 mots | 16 pages