L'eldorado candide

Pages: 6 (1306 mots) Publié le: 29 mars 2013
1  introduction : 2parties distinctes présentation de l’auteur et de l’œuvre
Présentation de l’extrait
Essayer d’élaborer une problématique
Annonce du plan

Candide est certainement un desapologues le plus caractéristique du siècle des lumières. Son auteur, Voltaire (1694-1783) est un philosophe connu par sa lutte constante contre l’obscurantisme et l’intolérance et son engagement en faveur des sciences et tout ce qui pouvait allait dans le sens de l’épanouissement de l’Homme et par la même occasion de la philosophie qui dominait à cette époque : Les Lumières. Les chapitres 17 et 18décrivent L’Eldorado, un pays imaginaire que Candide et son valet Cacambo ont découvert par hasard. Ils y découvrent un monde tout à fait différent de ce qu’ils ont vu jusqu'à lors. Une pause dans le récit et dans leur vie et qui permet à Candide de réfléchir au monde qu’il a quitté en faisant l’analogie avec ce qu’il voit. Comment s’organise la dénonciation dans ce texte ? Dans un premier temps nousallons démontrer qu’il s’agit d’un apologue puis nous analyserons la construction de la dénonciation.
Ce passage présente toutes les marques d’un apologue. Candide est un conte philosophique et en particulier le passage de l’Eldorado fonctionne presque de manière indépendante de l’ensemble.
Nous sommes en présence, en effet, d’un univers qui tient du conte merveilleux. L’exemple le plusévident ce sont les « moutons volants » sur lesquelles nos deux personnages arrivent au palais royal. Mais ce palais est en tout digne de celui des contes de fées par sa magnificence. Leur arrivée est accueillie par « vingt belles filles de la garde » (ligne1) et après la cérémonie du  « bain » (l.2), en musique, nos voyageurs sont conduits aux appartements royaux : « les menèrent àl’appartement…milles musiciens » (ligne 3-4), ce qui dénote une recherche dans le plaisir des yeux et de l’ouïe, dans un monde aux allures de paradis. Les belles filles renvoyent aux contes des Milles et une Nuits qui venaient d’être traduits en français par Galland en 1704. Cette atmosphère de contes orientaux se superpose, ou est complétée, par «  les édifices publics élevés jusqu’aux nues » qui rappellent leschâteaux de conte de fées se perdant dans les brumes lointaines des nuages.
L’exotisme de l’arrivée est pourtant encore rappelé par une combinaison esthétique de la vue et de l’odorat : « ces fontaines (…) cannelle » (ligne 20). Ceci fonctionne dans le récit par une suite de phrases juxtaposées en asyndète qui ne laisse pas au lecteur le temps de réfléchir mais envahit la lecture elle-mêmed’une profusion d’éléments extraordinaires qui créent une atmosphère de bien-être où tous les sens sont convoqués y compris le goût par la recherche et profusion des plats « Jamais on ne fit meilleure chère » (l.32). Les vêtements «en duvet de colibri » (ligne 3) doivent une apparence de légèreté et de douceur. L’architecture urbaine est elle-même d’une élégance raffinée et imposante : « ornés demille colonnes, les fontaines » (ligne 16) « ces grandes places pavées d’une espèce pierreries... », Hyperboles qui accentuent le caractère merveilleux et grandiose de l’endroit.
Ainsi dans ce texte on trouve en abondance tous les éléments du merveilleux, caractéristiques des contes, y compris une situation spatio-temporelle imprécise et des personnages stéréotypés.Voltaire place nos deux héros volontairement dans un décor et une ambiance optimale qui par contraste est porteur d’un regard critique sur son monde.
Candide et Cacambo sont projetés dans cet univers, étrange et nouveau pour eux. Tout comme dans les lettres persanes de Montesquieu, ils incarnent ici le rôle de Ubecca et en tant qu’étrangers vont porter un regard neuf et curieux sur ce qui les...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Candide l'eldorado
  • candide, l'eldorado
  • L'eldorado de candide
  • Candide l'eldorado
  • Candide: l'eldorado
  • Extrait de candide, volaire
  • Commentaire de texte sur candide, l'eldorado
  • Voltaire, candide : l'eldorado

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !