L'essai sur le don

Pages: 6 (1271 mots) Publié le: 16 mars 2013
L’Essai sur le don, Forme et raison de l'échange dans les sociétés archaïques, est le texte le plus célèbre de Marcel Mauss, qui est considéré comme le père de l’anthropologie française. L’essai est paru en 1924 dans l'Année Sociologique, une revue fondé par Marcel Mauss en collaboration Emile Durkheim.
Dans cet essai, Mauss se démarque de l'idéologie économique dominante en démontrant que lesphénomènes économiques sont indissociables des autres aspects de la vie sociale et qu’ils ne peuvent pas se réduire à de purs calculs d'intérêts. Les économies des sociétés primitives étudiées ne sont donc pas des économies marchandes, mêmes simplifiées, ou des économies de subsistance.
Mauss va donc s’intéresser à ce qu’il nomme « une forme archaïque du contrat » (cette expression, ethnocentrée,est critiquable) pour tenter de définir la nature du lien qui permet à ces sociétés d'exister.
L'Essai sur le don s'inscrit dans la suite des travaux d'autres anthropologues tels que Franz Boas et Malinowski. Le premier a étudié le phénomène de Potlatch sur la Côte Ouest de l'Amérique du Nord. Le second a travaillé sur le Kula dans les îles Triobrand de l'Océan Pacifique.
Ces deux notions,kula et potlach, renvoient donc à des comportements culturels, à un système de dons et de contre-dons réalisés dans un cadre non-marchands. Ce n’est ni de la vente, ni du troc.
Marcel Mauss va tenter de répondres aux questions suivantes : Comment un don peut-il entrainer un autre don ? Pourquoi le don sous-entend-il une certaine réciprocité ?

Mauss va par la suite mettre en évidence les pointscommuns entre les deux pratiques que sont le kula et le potlach.
Dans ces deux cas, dans ces deux cultures, les échanges se font sous la forme de cadeaux, qui peuvent paraître tout à fait volontaires, mais qui sont en réalité obligatoires. Mauss va qualifier ces échanges de « faits sociaux totaux », en cela qu’ils comportent toutes sortes de dimensions autres qu’économiques : dimensionsreligieuses, juridiques, morales, politiques, familiales ou esthétiques. Un échange ne peut donc pas être réduit à un seul de ses aspects, il les englobe tous à la fois, il résume en quelque sorte l’ensemble de la société. Ce n’est pas une simple opération économique visant à assurer le bien-être d’un individu. L’échange a un caractère collectif, il concerne toute la tribu, pas seulement deux personnes.Le don ne concerne pas nécessairement un bien matériel ou des richesses : cela peut être des festins, des rites, des danses, des politesses, des hommes, des femmes, des enfants.
La plupart du temps, la valeur des objets échangés n'est ni utilitaire, ni décorative, mais strictement cérémonielle et symbolique. Les biens n’ont aucune valeur économique directe. On n’y trouve aucune satisfaction entermes de richesse monnayable : on y trouve plutôt du prestige social et de la renommée. Contrairement aux sociétés occidentales, le but principal des échanges n’est pas l'accumulation de richesses mais la conquête du prestige et de l'honneur.
De plus, les échanges se pratiquent souvent entre tribus qui ne parlent pas la même langue, qui n'ont pas la même culture. Le don permet donc de maintenirla paix entre des tribus étrangères, de faire des alliances politiques, et par conséquent de créer du lien social.
Mais ce qui caractérise le mieux les tribus qui pratiquent le potlach, c’est qu’elles sont dominées par la rivalité. Chacun n’aspire qu’à se surpasser en matière de générosité. Lorsque les prestations de don et contre-don prennent un caractère compétitif, on dit qu'elles sont de typeagonistique, basées sur la lutte. Cela peut parfois aller jusqu’à la mise à mort des chefs de clan qui s’affrontent. Certains préfèrent même détruire leurs biens, bruler des maisons, des couvertures, briser des vases, tout ça pour écraser son rival, pour montrer sa richesse et pour éviter de donner, car donner signifie vouloir qu’on vous rende.
Mauss va donc utiliser le terme Potlatch comme un...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'essai
  • L'essai
  • L'essai
  • l'essai
  • L'essai
  • L'essai
  • L'essai
  • L'essai

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !