L'euthanasie

Pages: 60 (14841 mots) Publié le: 9 février 2011
L’euthanasie

L’EUTHANASIE

I. LA REPRESSION AMBIGUE DE L’ACTE D’EUTHANASIE

A) Un encadrement légal insuffisant en apparence

B) Une pratique judiciaire hypocrite

II. L’OPPORTUNITE PROBLEMATIQUE D’UNE EXCEPTION D’EUTHANASIE

A) Une évolution conceptuelle envisageable

B) Une consécration textuelle impossible

Comme l’affirmait déjà Sénèque dans l’Antiquité, « je neme sauverai point par la mort de la maladie, dans la mesure où elle est curable et ne nuit pas à l’âme. Je n’armerai point mes mains contre moi en raison de souffrances ; mourir de la sorte est une déroute. Cependant, si je me sais condamner à pâtir sans relâche, j’opérerai ma sortie, non en raison de la souffrance même, mais parce que j’aurai en elle un obstacle à tout ce qui est raison de vivre.Faible et lâche, qui a pour raison de mourir la souffrance ; insensé, qui vit pour souffrir ».
Cette affirmation de Sénèque illustre la réalité de l’euthanasie, à savoir que celle-ci n’est pas simplement une spécificité contemporaine. En effet, la « recherche  d’une bonne mort » n’est pas un phénomène récent, il apparait comme inhérent à l’Homme depuis des siècles.
Etymologiquement,« euthanasie » provient du grec Eu Thanatos qui signifie « bonne mort, mort douce et sans souffrances ».
Avec l’évolution de la société, l’euthanasie peut se décliner en plusieurs formes. Il existe tout d’abord l’euthanasie active, c'est-à-dire l’administration délibérée de substances létales dans l’intention de provoquer la mort, à la demande du malade ou de ses proches. Il s’agit là de la forme la plusreconnue d’euthanasie. L’euthanasie passive, quant à elle, est le refus ou l’arrêt du traitement nécessaire au maintient de la vie. Certains, parlent aussi d’euthanasie indirecte lorsqu’elle est associée à la seule administration d’antalgiques, dont la conséquence seconde et non recherchée est la mort. Elle peut aussi se rattacher à l’aide au suicide, lorsque le patient accomplie lui-même l’actemortel guidé par un tiers qui lui a auparavant fourni les renseignements et/ou les moyens nécessaires pour se donner la mort.
En 1605, le philosophe anglais Francis BACON donna à l’euthanasie son sens contemporain. Effectivement, il la rattache à la médecine, en précisant que la fonction du médecin est « d’adoucir les peines et les douleurs non seulement lorsque cet adoucissement peut conduire à laguérison, mais aussi lorsqu’il peut servir à procurer une mort calme et douce ».

L’euthanasie, fait juridique, implique dorénavant l’intervention d’un tiers. Celle-ci suppose alors la réalisation d’un acte positif ; « l’euthanasie, comme processus de mort se transforme en euthanasie comme action de tuer ».
La fin du XIXème siècle a été marquée par l’ajout d’une nouvelle condition au termeeuthanasie, à savoir la volonté délibérée de mettre fin à la vie du malade.
Néanmoins, durant cette période le sens de l’euthanasie, qui repose sur l’idée de compassion envers le mourant, s’est infléchi sous l’influence de l’eugénisme pratiqué par le Troisième Reich.
Cette politique avait dans un premier temps pour but une élimination « douce » de populations « non désirables » puis dans un secondtemps, l’élimination de ses populations sans que le sens de « bonne mort » soit retenu.
A ce titre, l’euthanasie avait pour signification l’ensemble des moyens envisagés par les eugénismes scientifiques ou idéologiques pour empêcher ou limiter l’existence de ces populations, par exemple : stérilisations et avortements forcés, déportations, enfermements et séparation des sexes.
L’apogée de cespratiques, dites d’euthanasie, s’est faite au travers de la « solution finale » orchestrée par l’Allemagne Nazie avec l’élimination planifiée des juifs au premier chef, mais aussi des tsiganes et autres populations considérées comme indésirables telle que les enfants malformés ou handicapés.
La recherche de la « bonne mort » qui réside dans le terme euthanasie a été ternie par ce génocide...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'euthanasie
  • L'euthanasie
  • L'euthanasie
  • L’euthanasie
  • L'euthanasie
  • L'euthanasie
  • L'euthanasie
  • L'euthanasie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !