Svt systeme musculo articulaire

Pages: 5 (1145 mots) Publié le: 10 janvier 2014
En raison des progrès accomplis dans le domaine médical, il est désormais possible de prolonger la vie et de retarder la mort. Aujourd’hui, on insiste sur les distinctions conceptuelles qui existent entre l’euthanasie, le suicide et le refus de traitement; autrefois, de telles distinctions n’existaient pas et l’euthanasie était généralement synonyme de suicide.
Nous pouvons donc nousdemander en quoi de nos jours la fin de vie peut elle être un enjeu politique, social et théologique? Pour cela nous verrons dans un premier temps comment se distinguent ces 3 notions qui peuvent sembler toutefois identiques. Dans un second temps nous étudierons les lois conformes à la fin de vie, afin de voir dans un troisième temps la fin de vie à l’échelle de nombreux pays et des différentesreligions.

I) Définitions : Euthanasie, Suicide médicalisé, Refus de traitement
1.1 L’euthanasie
- Ethymologiquement, "euthanos" signifie la "bonne mort". - Au sens moderne du terme, l'euthanasie signifie : provoquer ou hâter la mort pour abréger les souffrances.
On distingue: 
     L'euthanasie active : Elle suppose le geste d'un tiers qui donne la mort.
    L'euthanasie passive : C'est l'arrêt des traitements (sauf soins palliatifs) qui abrège la vie lorsque le cas est désespéré. Certains contestent cette distinction au motif que l'euthanasie passive serait un refus d'acharnement thérapeutique (légal).
L’euthanasie, comme on sait, est « une action ou une omission qui vise à provoquer la mort dans l’intention de soulager la souffrance ».
• Elle peut être volontaire quand lemédecin ou toute autre personne répond à la demande d’un malade qui désire l’euthanasie.
• Mais est involontaire quand elle est réalisée sans le consentement du malade. Ce fut le cas, par exemple, quand Robert Latimer a asphyxié sa fille, handicapée physiquement et mentalement, afin de soulager ses souffrances.






1.3 Diverses significations d’un refus de traitement
- Concernantle malade :
Une revendication de la part d’une personne dont le jugement serait au moins partiellement affaiblie, parfois considérée comme soumise à des pressions d’un entourage ou d’une culture.
Ou peut-être d’un choix éclairé, conscient des conséquences, même si celles-ci sont d’une gravité particulière

- Concernant le médecin :
Un refus de traitement est toujours au croisement d’enjeuxmultiples qui laissent rarement face à face une personne et un médecin isolé, mais implique un entourage, une équipe médicale, des règles de droit parfois contradictoire et une organisation sociale.
Le médecin doit respecter la volonté de la personne après l'avoir informée des conséquences de ses choix. Si la volonté de la personne de refuser ou d'interrompre tout traitement met sa vie endanger, le médecin doit tout mettre en œuvre pour la convaincre d'accepter les soins indispensables.
III. A l’échelle internationale et théologique

• Allemagne : C'est sous le régime nazi que l'Allemagne s'est vue attribuée ses
premiers faits d'euthanasie avec plus de 150 000 patients allemands dont 6 000 enfants.
L'euthanasie est actuellement interdite dans les textes de lois allemands maissa forme passive est cependant tolérée. Les allemands préfèrent cependant utiliser le terme « mort assistée ».

• Grande-Bretagne : En Angleterre l'aide au suicide, euthanasie, est considéré comme un crime passible de 14 ans d'enfermement. Cependant la justice permet tout de même à un patient de refuser des aides médicales.

• Belgique :
En septembre 2002, la loi assure la protectionjuridique du médecin sur le patient majeur, capable et conscient, atteint d'une maladie jugée incurable.
En 2012, la Belgique a enregistré environ 1 400 déclarations d'euthanasie. Ce qui représente près de 2% de l'ensemble des décès dans le pays.



• Italie : En Italie, pays de forte tradition catholique, la question de l'euthanasie
divise fortement la société. Si le "suicide assisté"...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • svt musculo-articulaire
  • Le système musculo-articulaire
  • Le système musculo-articulaire et sa fragilité
  • Accident musculo-articulaire
  • Les accidents musculo articulaires
  • SVT: Le système solaire
  • Svt systeme solaire
  • Cour de svt : le systeme nerveux

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !