L'existence aristote

Pages: 6 (1496 mots) Publié le: 10 avril 2012
Le thème abordé ici par l'auteur est celui de la liberté, ou plus précisément la liberté que choisissent les hommes dans leur vie. Le thème de l'existence est donc aussi présent. En effet, l'auteur soutient ici que le relâchement, c'est a dire la trop grande liberté prise par les hommes aurait un effet néfaste dans leur vie. Sachant cela, on peut donc se demander si la liberté, ou le relâchementdes hommes dans leur vie est néfaste pour leur existence. Si tel est le cas, quelles conséquences auraient un relâchement trop important pour les hommes ? L'un des principaux enjeux de ce texte est donc de savoir s'il est judicieux ou non qu'un homme soit trop relâché dans sa vie, si le relâchement n'inclue pas trop de conséquences pour pouvoir être associé à l'existence. Nous étudierons cettequestion en trois points différents ; tout d'abord, nous verrons que d'après l'auteur, une existence relâchée mène au relâchement des hommes, ensuite nous étudierons comment l'auteur justifie sa thèse avec un exemple donné et enfin nous verrons que si les hommes finissent par être relâches, c'est qu'ils en sont volontaires.

Un premier point présente donc que le relâchement des hommes est due àleur « existence relâchée ». Il veut dire par là qu'une existence manquant de rigueur, de droiture et en se comportant selon des principes qui vont à l'encontre de la morale amène à un relâchement même de la personne. Il justifie son point de vue en affirmant que les hommes sont « personnellement responsables » de leur relâchement. En effet se sont eux qui se comportent ainsi, ils sont entièrementresponsables de leur relâchement et accuser un autre facteur comme la société. De plus, se relâchement passe par le fait d'être « injustes ou intempérants » . Il veut dire par la que ce relâchement passe par un comportement contraire à la justice, injuste donc et un comportement sans modération, abusif comme de boire de l'alcool sans modération ou de faire des cimes. En effet, il donne sadéfinition en affirmant qu'agir de façon injuste serait d'agir avec « perfidie », c'est à adire d'agir de façon déloyale ; il affirme aussi que de se comporter comme un être intempérant se résumerait à « passer sa vie a boire » en étant donc dans l'excès. Aristote parle aussi d'« excès analogues » : il fait ici référence à des excès similaires a celui de boire trop d'alcool comme celui que serait de faireune « overdose » de drogue de nos jours. Un excès étant, ici, une action emportée par la passion et la recherche du plaisir. Il finit donc d'exposer sa thèse en affirmant que c'est par « l’exercice », ou autrement dit la répétition des actions « particulières » , c'est à dire les actions injustes ou intempérantes que les hommes deviennent injustes ou intempérants, ou plus relâchés. Les hommes icise construisent selon leurs actions et non selon un projet.

Après l'exposition de sa thèse, l'auteur donne donc un exemple afin de l'illustrer et nous permettre ainsi de mieux la comprendre. Aristote choisit donc d'observer des individus qui ont un but précis. Il prend l'exemple de celui qui « s’entraîne pour une compétition », autrement dit, un sportif s'entraînant pour une rencontresportive. Cependant, il étend son observation à tous les individus se préparant à une « activité quelconque », par exemple un homme politique se préparant pour un discours. Il affirme que ces personnes s’entraînant dans un but précis passent tout leur temps en « exercices ». Autrement dit, ils passent leur temps à répéter ce qu'ils vont devoir mettre en œuvre pour leur activité, c'est à dire de répéterun certain sport comme la course à pied pour l'athlète ou bien ses qualités oratoires pour un politicien en vue d'un discours. Ainsi, l'athlète sera plus sportif qu'un autre ne s'exerçant pas au sport et le politicien sera plus exercé à la rhétorique plutôt que d'autres. Celui qui s'entraîne finit donc par devenir semblable par un point à la caractéristique des actions qu'il s'impose. Aristote...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'existence du moi
  • L'existence
  • L'existence
  • Aristote
  • Aristote
  • Aristote
  • Aristote
  • aristote

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !