L'homme qui valait 35 milliards

Pages: 6 (1462 mots) Publié le: 26 mai 2013
L’homme qui valait 35 000 000 000
L’histoire commence par l’enlèvement, camouflé en une séance d’interview de la première fortune d’Angleterre Lakshmi Mittal. Au cours d’un interrogatoire sans complaisance par le journaliste ce dernier conclu que pour Lakshmi, il n’y a rien de déshonorant à bâtir sa fortune sur le dos de milliers de gens qui crèvent au bouleau, d’utiliser le fait qu’on emploiedes milliers de personnes pour obtenir des passe-droits face aux législations du monde entier, bref de tout faire pour sous intérêt personnel et d’enrober le tout d’un discoure qui fait paraitre ce tout sous un aspect pas trop choquant pour le public. C’est en vain que Mittal propose de l’argent au pseudo-journaliste qui refuse l’offre.
Entre alors en piste Richard, artiste plasticien en quêted’inspiration. Et son copain Léon dont le père alcoolique et nostalgique du troisième Reich s’était suicidé quand Léon atteignit ses 18 ans. Léon, infographiste dans un journal publicitaire (aimerait être écrivain). Une place de prof s’ouvrant à l’académie des beaux arts amène Richard à postuler pour le poste. Il raconte à Léon qu’il est allé voir le député permanant en charge des affairesculturelles. Ce dernier a dit à Richard que ce qui lui manquait est une œuvre marquante, un truc béton qui frappe les esprits. Richard croit l’avoir trouvé. Sur le mur opposé à la fenêtre, il a plaqué quelques affiches de concerts, face contre la paroi. Et sur l’autre face, sur 5 d’entre elles, il a tracé au marqueur noir « Duchamp – Urinoir, Malevitch – Carré Blanc, Beuys – Coyote, Delvoye – Cloaca,Buralene – Kansas City ». (NB : artiste conceptuel).
L’idée de Richard est de faire une copie de toutes ces œuvres et de les signer de son nom à lui. Et pour que ça semble plus conceptuel il va tout exposer dans un bloc d’1 m³ dans lequel le spectateur pourra glisser la tête pour regarder. De plus le travail sera réalisé en 1000 minutes. Léon reste dubitatif (= douteux. Moi aussi). Après réflexion,Richard décide de remplacer le peintre par n’importe qui, un ouvrier sidérurgiste de Seraing licencié par exemple. « Qu’est-ce que ça donne ? On le met à la porte et tu lui donne un bouleau. C’est magnifique ! ». Richard pense à son ami Octavio, oncle d’Anna ex de Richard.
Entre temps, le journaliste continue à négocier avec Mittal. Ce dernier est prêt à donner 500 000 000 d’€ pour être libéré(un paille vu la fortune de 35 000 000 000€ qu’il possède). Le journaliste a une nouvelle idée, il décide de véritablement le prendre en otage et de lui faire peindre des œuvres d’art. Il veut que Léon le mette en rapport avec une équipe télé (Léon a fait un stage à la télé) pour filmer l’opération Mittal.
Deux nouveaux protagonistes (travaillant à la télé) rentrent en scène. Willy Mullenders,réalisateur (entre autre l’émission « Strip Tease ») et Toledano (connaissance à Léon), syndicaliste. Ce dernier avisant le premier que deux inconnus l’on contacté parlant d’un rassemblement de 500 ouvriers nus et que ce pourrait être une info intéressante pour un reportage. Le but est d’attirer l’attention sur la fermeture par Mittal de la phase à chaud. Intéressé, Mullenders prend contact avecRichard. Il apprend ainsi que Richard veut de plus kidnapper un magnat de l’industrie, il ne dit pas lequel, pour lui faire peindre des tableaux pendant sa séquestration. Réalisateur et caméraman donnent leur accord ils filmeront le kidnapping. Richard révèle à Toledano qu’il aimerait devenir prof à l’académie des beaux arts. Toledano promet de parler en sa faveur à des gens à même de soutenir sacandidature (appuis politique). Hélas le poste passe sous le nez de Richard à sa grande fureur ; mais il se reprend vite : « ce n’est pas un député de merde qui va nous empêcher de révolutionner l’art contemporain ».
Mittal a apposé son paraphe sur une toile immaculée (Malevitch), sur une mauvaise copie de Guernica (c’est une bataille qui a eu lieu en Espagne entre les républicains et les...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'homme qui valait 35 milliards
  • Analyse du roman "L'homme qui valait 35 milliards" (N. ANCION)
  • Milliard
  • Les milliards
  • 35 kilos
  • 35 Kilos
  • Les 35 heures
  • 35 Heures

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !