L'hypervitesse

600 mots 3 pages
Synthèse corpus sur l’hypervitesse
Dans notre société actuelle, la vitesse fait partie intégrante de notre mode de vie via les nouveaux modes de communication comme l’internet ou encore les nouvelles avancées technologiques. Comme en témoigne le présent corpus de document, soumis à notre réflexion, le document 1, à savoir l’article du Courrier International d’Angiola Codacci-Pisanelli, démontre que l’hypervitesse est apparentée à une maladie. En revanche, le document pivot, l’article de Joël de Rosnay, montre que celle-ci peut-être également source de plaisir. Enfin, le troisième document qui est un extrait du livre La lenteur de l’écrivain Milan Kundera, propose une solution à l’hypervitesse. Si l’hypervitesse est la maladie du XXIe siècle, comment appréhender ce phénomène récurrent ? Quels sont ses effets sur la société comme sur l’individu et existe-t-il une alternative à ce mode de vie ?

Tous les auteurs du corpus sont unanimes. Ils s’accordent à constater un phénomène d’hypervitesse dans la société contemporaine. Ainsi, Angiola Codacci-Pisanelli, auteur du document 1 et journaliste au Courrier International, définit l’hypervitesse comme une maladie en référence au sociologue norvégien Thomas Eriksen. Pour ce faire, l’auteur utilise une accumulation d’exemples équivoques qui traduisent le vertige qu’entraine l’hypervitesse. Milan Kundera, auteur du troisième document, rejoint Pisanelli en évoquant la frustration de l’individu qui n’arrive pas à suivre la société. En opposition avec l’auteur du document 1, Joël de Rosnay, auteur de « avons-nous encore le temps ? », fait apparaître la vitesse comme un élément de plaisir mais aussi comme étant une nécessité voir dans un certain cas un véritable danger.
Après ce constat alarment sur l’hypervitesse, voyons les effets que celle-ci peut avoir sur notre mode de vie.
De ce fait, l’hypervitesse d’après l’auteur du document 2 peut être certes synonyme de plaisir mais aussi de danger. Source de plaisir car elle est

en relation

  • L'hypervitesse
    427 mots | 2 pages
  • L'hypervitesse
    445 mots | 2 pages
  • L'hypervitesse synthese
    2891 mots | 12 pages
  • Synthèse doc
    516 mots | 3 pages
  • Bts bât
    1907 mots | 8 pages