L'incipit de l'etranger d'albert camus

Pages: 6 (1382 mots) Publié le: 5 mai 2013
Introduction
-Camus est un philosophe et un écrivain né en Algérie en 1913 et mort en 1960. Dans son œuvre, aussi bien philosophique que littéraire, il a mis en valeur l’absurdité de la condition humaine, c’est à dire l’idée que la vie humaine n’a pas de sens a prioriet que le monde nous est vraiment étranger.
- L’Etrangerest un roman publié en 1942. Un roman passionnant tellement sasignificationest ouvert.
-Situation de l’extrait : L’extrait que nous allons étudier est l’incipit.
-Lecture du texte
-Problématique : Bien souvent l’incipit donne implicitement une sorte de programme du roman à venir, il en fait saisir les principales caractéristiques. Nous allons donc nous demander quel type de livre et de héros nous annonce cet incipit
-Plan : Nous essaierons d’abord d’analyserla narration, cette voix blanche, glaçante qui est vraiment très surprenante. Nous montrerons ensuite que le héros est un homme étranger au monde, un homme « sans qualité ».
Développement
I) Une narration neutre et froide
1) Un récit sans mise en scène
-Le récit est une narration à la première personne. Le moment de l’énonciation change au fur et à mesure du texte. Le récit s’écrit un peucommedes notes que le personnage prendrait dans un carnet au fur et à mesure. Ainsi les deux premiers paragraphes semblent être écrits après la réception du télégramme. Les deux derniers après le trajet en bus : « je prendrai l’autobus à deux heures » (ligne 5) / J’ai pris l’autobus à 2 heures (ligne 15). Le récit ne se présente donc pas comme une reconstitution a posteriori écrit avec unefinalité.
-On observe d’ailleurs un certain désordre dans la chronologie. « J’ai pris l’autobus à deux heures. Il faisait très chaud. J’ai mangé au restaurant, chez Céleste, comme d’habitude ». Le récit semble mené sans souci du lecteur, sans le souci d’expliquer de séduire
-le narrateur ne prend d’ailleurs pas soin de décrireles personnages, de décrire les lieux ou d’expliquer les situations. Lenarrateur ne se présente pas. Sa présence est immédiate, évidente. Il évoque les prénoms de ses proches sans rien en dire comme si nous les connaissions (« J’étais un peu étourdi parce qu’il a fallu que je monte chez Emmanuel pour lui emprunter une cravate noire » ligne 19), Ou surtout comme si le lecteur n’avait pas beaucoup de place, d’importance aux yeux du narrateur. Comme si le personnage separlait un peu à lui-même.
2) Un style sans qualité
- On est d’abord surpris par l’utilisation de phrases courte, simples ou avec une seule subordonnée sans procédés de mise en relief: « Je lui ai même dit : ce n’est pas ma faute. Il n’a pas répondu. J’ai pensé alors que je n’aurais pas dû lui dire cela. En somme je n’avais pas à m’excuser. C’était plutôt à lui de me présenter ses condoléances»(lignes 8, 9, 10). Un style très simple, lisse, sans émotion, presque télégraphique lui-même-Le vocabulaire est lui aussi sans effet : pas la moindre image, la moindre hyperbole. Le narrateur ne cherche donc pas à donner un surplus de sens à ce qu’il raconte, pas plus qu’il ne cherche à grandir telle ou telle idée.
- On observe cependant que Camus sème quelques signes presque en cachette : le nomdes personnages par exemple : Céleste, c’est le ciel, ce sont les dieux. Emmanuel,c’est,dans la religion chrétienne une manière de désigner le christ. On peut interpréter cela : dire que pour Camus, il n’y a pas d’autres dieux que ces êtres que nous côtoyons et qui sont aussi médiocres et étrangers au monde que nous.
3) Une voix sans émotion
- En surface du texte il n’y a pas d’émotion. Lenarrateur n’emploie pas les euphémismes habituels par lesquels on évoque la mort d’un proche et qui montrent la difficulté qu’on a à envisager cette disparition : « Maman est morte ». Pas d’euphémisme non plus pour désigner le lieu dans lequel elle était pensionnaire (« un asile de vieillard »). La voix qui s’exprime ne manifeste ni pitié, ni peine.
- Le vocabulaire est très concret. Aucun mot...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Analyse de l'incipit de "l'étranger" d'albert camus
  • Lecture comparative de l’incipit & de l’excipit de l’etranger d’albert camus
  • Commentaire comparé de l’incipit et de l’excipit de l’etranger d’albert camus conseils méthodologiques
  • Resumé l'etranger d'albert camus
  • L'étranger d'albert camus
  • Incipit de l'etranger d'Albert Camus
  • L'etranger d'albert camus
  • L'étranger d'albert camus

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !