L'inconscient

595 mots 3 pages
Freud, dans la première partie de son texte, nous rappelle sa thèse. Selon lui, le psychisme se divise en deux parties : la conscience ainsi que l'inconscient. La conscience, qui est la connaissance immédiate que l'esprit a de ses actes et de ses états, serait donc complétée par l'inconscient, qui serait alors un complément de connaissance que l'esprit aurait, en particulier de ses actes (...)

Dans ce texte, concernant l'inconscient, et en réponse à des objections, Freud cherche à prouver l'existence de l'inconscient. Dans un premier moment du texte, il considère que l'hypothèse de l'inconscient est nécessaire. Il en donne les raisons (actes manqués, rêves, symptômes psychiques). Dans un second moment du texte, il montre que l'hypothèse de l'inconscient est légitime, parce qu'il est possible de fonder sur elle une pratique efficace. La réussite de la cure psychanalytique est une sorte de vérification expérimentale de l'hypothèse de l'inconscient.
Le texte de Freud est une réponse ("nous pouvons répondre à cela") à des critiques nombreuses (" faites de tous côtés") opposées à la notion de "psychique inconscient", plus simplement d'inconscient, compris comme une composante de l'appareil psychique

Bien avant le XIXe siècle et l’apparition des premières théories psychanalytiques, la notion d’inconscient avait pu être abordée par la philosophie. Mais ces premières approches, largement tributaires de la conception « idéaliste » de la conscience qui fut notamment celle de Descartes ont généralement privilégié une acception restreinte du concept. Effectivement, le terme inconscient a d’abord été utilisé pour désigner l’absence de conscience psychologique ou morale, ou plus largement un manque de jugement ou de réflexion : ainsi Alain répondait-il dans ses Libres propos à la question « Qu’est ce qu’un inconscient ? » : « c’est un homme qui ne se pose pas de question ».
La définition proposée par Freud dans son ouvrage Métapsychologie s’appuie bien sur cette première

en relation

  • L'inconscient
    5300 mots | 22 pages
  • L'inconscient
    593 mots | 3 pages
  • L'inconscient
    2166 mots | 9 pages
  • L'inconscient
    481 mots | 2 pages
  • L'inconscient
    1787 mots | 8 pages
  • L'inconscient
    8655 mots | 35 pages
  • L'inconscient
    446 mots | 2 pages
  • L'inconscient
    536 mots | 3 pages
  • L'inconscient
    945 mots | 4 pages
  • L'inconscient
    1399 mots | 6 pages