Klhlk:, ;

Pages: 5 (1089 mots) Publié le: 14 novembre 2012
Philosophie
Extrait de : Métapsychologie de Freud




Dans son œuvre, Métapsychologie, le Docteur Sigmund Freud expose, par une argumentation, ses travaux sur l’inconscient. Pour lui, la conscience d’un individu « malade » ne peut suffire à expliquer son comportement, aussi bien physique que psychique. Pour faire admettre sa thèse, il énonce certaines preuves qui tendent à nous faireapprouver le bon fondement de sa thèse. En effet dans le monde scientifique de l’époque de Freud, il lui sera reproché d’accorder à la conscience une place trop infime dans le psychique humain. C’est d’autant plus vrai que la découverte de l’inconscient par le Docteur Freud constitue une vraie révolution dans le monde médical, car cela déplace le centre du sujet qui n’est plus « maître » de sonpsychique.
On peut remarquer une argumentation soignée de la part de FREUD dans l’extrait que nous allons traiter et qui est divisé en trois grandes parties. Freud expose son hypothèse dès la première ligne du texte : « On nous conteste de tous côtés le droit d’admettre un psychique inconscient ». La discussion de ce texte portera donc sur l’existence d’un tel inconscient.



Dans la premièrepartie de son texte, le Dr. Freud nous remémore les fondements de sa thèse. D’après Freud, le psychisme d’un individu, « saint » et « malade », se compose de deux parties : la conscience, qui est la partie qui a notion des actes voulus et réfléchis par l’esprit mais également ses états, et, en complément, l’inconscient qui serait un « complément » de la conscience pour des actes qui ne jouiraient pasd’une volonté consciente.
Pour contrer les accusations et les contestations qui sont formulées à l’égard de son hypothèse, Sigmund Freud précise dans son texte que son hypothèse est, je cite, « légitime et nécessaire ». Il précise ces points pour que l’on ne puisse faire un amalgame entre l’inconscience philosophique et l’inconscience psychologique, donc médicale, qui servirait à la guérison desmaladies mentales (l’hystérie par exemple).
Selon Freud, des symptômes d’ordre psychologique ne peuvent s’expliquer par la conscience seule du sujet. Dans cette partie, on constate que le Dr Freud ne tient compte que de l’aspect psychique : il ne parle pas de l’aspect physique. Cela s’explique par l’absence de relation entre le Corps et l’Esprit, pour l’instant.
Pour appuyer ses exemples, le DrFreud prend toujours deux cas, un individu saint et un individu malade. Il met en application un raisonnement scientifique qui est fondé sur le fait d’avoir toujours une expérience dite « témoin » ou « normale » (ici l’individu saint) pour constater les différences avec l’expérimentation nouvelle (ici l’individu malade).
Grâce à ce raisonnement, Freud réussit à nous montrer que pourl’explication de ces phénomènes, explicités dans son texte, la conscience ne suffit plus ; d’après lui il faudrait pousser l’analyse du sujet, saint et malade, plus loin.
Au-delà de ces actes expliqués par la conscience, il y a les actes incompréhensibles par la seule conscience, comme « les rêves » ou « les actes manqués ». Cependant l’utilisation de l’exemple de « l’acte manqué » est en quelque sorteparadoxale. Car la définition d’un acte manqué est un acte qui a été oublié, manqué, par la conscience ; il est donc sous-entendu que c’est un acte traduit par l’inconscient.
Cela met donc en lumière que les personnes qui contestent l’existence de l’inconscience comme tel ont pourtant reconnu celle des actes manqués.
Pour la suite le Dr Freud utilise la conscience de chaque lecteur à son avantage, afinde servir au mieux sa thèse. Il essaie de prendre à témoin chaque lecteur en évoquant les pensées qui nous semblent à tous si familières et pourtant inconnues : « les rêves ».
Freud essaye de nous faire admettre que les pensées « connues » ou « voulues » seraient le fruit de notre conscience et à l’inverse les pensées « inconnues » ou « spontanées » seraient issues, cette fois, de notre...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !