L'intolérable

Pages: 10 (2375 mots) Publié le: 13 avril 2011
« L’intolérable »

L’Homme se retrouve, à des moments de sa vie, face à des situations où il se placera en position de rejet. L’individu se retrouve alors confronté à ses limites de tolérance, à la fois physiques, intellectuelles et morales, il en résulte une souffrance. L’adjectif « intolérable » marque la prise de conscience par l’homme de ses limites face à une certaine expérience.L’adjectif qualifie à la fois ce que l’on ne peut pas tolérer, souffrir ou supporter. On peut rapprocher l’idée d’intolérable à celle d’« insupportable » ou à celle d’« inadmissible ». Il y a des choses que les hommes ne peuvent pas admettre, permettre, ou laisser faire. L’individu peut avoir différente sorte de réactions face à cette situation : la révolte peut venir du corps (souffrance physique), del’esprit (être choqué), ou de l’être moral (sentiment d’être bafoué par autrui).
Cependant la notion d’intolérable, si souvent utilisée, échappe à une définition claire et précise. Qu’est-ce qui est, en soi, intolérable ? Y a-t-il vraiment de l’intolérable dans des fait ? C'est-à-dire est ce qu’on peut fonder une définition universelle de l’intolérable ?
On invoque l’intolérable comme lacaractéristique de certains faits. Mais l’on remarque rapidement que la nature de la notion est souvent changeante et son emploi souvent relatif. On peut alors s’interroger sur son véritable sens et chercher si l’intolérable est la qualité en soi de certains faits ; ou bien si «l’intolérable » est un jugement de l’individu sur des faits qui ne présentent pas en eux-mêmes cette qualité (= je juge d’un fait avecmon propre avis, le fait n’est pas en lui-même « intolérable »). Il faudrait alors apporter une certaine relativité à la notion d’intolérable. Et pourtant un fait que l’on prétend universellement intolérable peut parfois être toléré. Cela prouve que la notion d’intolérable n’est pas universelle mais qu’elle consiste plutôt en un jugement, personnel et relatif, que l’on porte sur un fait.Cependant, il faudrait lier l’exigence d’une définition de l’intolérable qui répondrait à la morale universelle, et le constat du relativisme de nos valeurs et de nos seuils de tolérance. C’est dans une optique pratique que l’on fait de l’intolérable une notion précise, qui délimite la liberté humaine dans une société (= ce qui est intolérable ou pas, ce que l’homme peut faire en étant, ou non, jugé).L’Homme lorsqu’il se retrouve face à situation qu’il juge intolérable voit une contradiction entre les actes ou les pensées d’autrui et la morale.
La confrontation entre la morale et l’intolérable apparait universellement définissable. Kant dans les Fondements de la métaphysique des mœurs (1785) énonce la morale comme universelle, car elle repose sur une réflexion que tous les Hommes peuvent avoir etrefaire par eux-mêmes. Donc ce cas, l’intolérable apparait comme la caractéristique de tous les actes qui transgressent la morale commune. Comme tous les hommes partagent la même morale, tous peuvent reconnaitre ce qui intolérable ou pas.
L’intolérable est une faute humaine face à la morale. C’est cette conscience du Mal, sa réalisation délibérée qui rend intolérable une action. L’intolérablec’est donc la qualité en soi de toute faute, puisqu’il est à la fois insupportable et inadmissible de faire le mal tout en ayant conscience de la morale. Grâce à ça, l’homme a conscience que l’intolérable est intériorisé par tous. Par exemple, on retrouve dans toutes les civilisations, comme l’a souligné C. Lévi-Strauss, l’interdit de l’inceste, ce qui semble confirmer qu’est ancré en tout homme, lanotion d’intolérable. L’erreur ou la méprise qui mène à un acte brisant la morale, ne peut être alors considérée comme intolérable.

Mais on remarque également que l’intolérable renvoie à un sentiment ressenti par chaque personne, individuellement.
Lorsque les individus prennent conscience du passage du supportable vers l’insupportable, ils éveillent en eux un sentiment de révolte....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'intolérable
  • Dissertation "l'intolérable
  • Le roman est il une feinte pour échapper a l'intolérable ?
  • Le roman est-il « une feinte pour tenter d’échapper à l’intolérable »

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !