L'opinion publique: géraldine muhlmann, du journalisme en démocratie

Pages: 26 (6333 mots) Publié le: 21 juillet 2010
Géraldine Muhlmann, Du journalisme en démocratie, Ed. Payot, 2006.

L’avènement de sociétés modernes, et de l’idée même de société ont laissé en friche la détermination des fins à suivre dans le champ collectif et elles ont ouvert totalement l’espace des actions.
Dans les sociétés gouvernées par la tradition, les fins collectives s’enracinaient dans l’idée d’un bien commun pré-défini que leshommes devaient accomplir ( chacun à sa place), et les actions des hommes trouvaient tout naturellement place dans ce cadre pré-défini par la tradition (ou une certaine cosmologie ou théologie).
Désormais, les fins ne sont plus écrites dans aucun ordre préalable, elles restent à définir, et le champ des actions humaines est lui aussi totalement ouvert.
De l’ouverture du champ des finstémoigne la liberté d’expression, droit fondateur des sociétés modernes comme sociétés libérales. Et la question qui se pose est celle de la rationalité de ces opinions, en tant que les opinions portent fondamentalement sur le choix des fins (choix d’un mode de vie, d’une Idée du bien etc.). La notion d’opinion publique et celle d’espace public vont dessiner ce projet d’une rationalité des fins, ellesvont s’efforcer de penser la confrontation des opinions sans la livrer à une sorte de bavardage stérile et impuissant.
Le débat public et ce qui va donner une certaine forme de rationalité au champ des opinions, et permettre de ne pas céder à la tentation de la posture savante qui déclare que c’est le champ de l’opinion lui-même qui est défaillant, et qu’il faut trouver refuge dans la science pouréchapper à la fausseté intrinsèque de l’opinion. Mais ce débat public va constituer également une scène (publique) et permettre un dédoublement entre acteur et spectateur : une mise à distance de l’action va avoir lieu et une sorte de contrôle qui va permettre aux actions de gagner en consistance.
Néanmoins, la condition fondamentale à laquelle obéit la constitution d’une telle scène publiqueet d’un tel débat est celui du pluralisme des points de vue, indispensable à une confrontation fructueuse. Et le mal qui guette ce même espace du débat public c’est sa réduction à l’homogène, sa manipulation ou son écrasement sous des rapports de domination qui font de cet espace un espace non de transparence et de Lumières mais de leurre et d’illusionnement.
Le journalisme est directement prisdans ce soupçon portant sur l’espace public d’être affecté d’une puissance de tromperie et d’illusionnement structurels, en tant que la belle pluralité des points de vue supposée structurer le champ de l’opinion publique ne serait qu’une fiction occultant un champ conflictuel d’intérêts en lutte, voire l’hégémonie d’une puissance dominante.
Dès lors, la question que pose cet ouvrage est celui dela définition correcte du journalisme et de la détermination adéquate de la structure de cet espace de débat public tel qu’il a été théorisé comme Idéal par Kant. Plus précisément, la question posée est la suivante : comment défendre l’idée de débat public et la constitution d’une opinion publique sans que celle-ci ne se trouve pervertie par les jeux de pouvoir et de conflictualité qui latraversent ?

I/ Kant : l’invention de la notion de public, la valeur accordée à l’échange des opinions et à l’opinion.

« (Mais qu'un public s'éclaire lui-même est plus probable ; cela est même inévitable, pourvu qu'on lui accorde la liberté(, dit Kant. Autrement dit, il n'est pas nécessaire que chacun des sujets qui constituent le public soit déjà hors de l'« état de tutelle » pour accorder à unpeuple le droit à s'exprimer librement - le droit à constituer un public - puisque c'est précisément en accordant ce droit qu'on accélère, et même qu'on garantit l'avènement des Lumières. L'argument implique, à l'adresse de Frédéric II, l'injonction suivante : donne-leur la liberté d'expression, ils deviendront sages. Nul besoin d'attendre qu'ils le soient ; c'est en déclenchant le processus...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'opinion publique.
  • L'opinion publique
  • L'opinion publique
  • L'opinion publique
  • Le pouvoir de l'opinion publique
  • Les médias reflètent-ils l’opinion publique?
  • Les sondages et l'opinion publique
  • L'opinion publique et l'attitude

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !