L'origine des bonbons

727 mots 3 pages
Article (gourmandises) : Les bonbons

Il était une fois les bonbons…
Au commencement, il y a 600 ans avant notre ère, il y avait les Perses qui furent les premiers à découvrir les propriétés gustatives d’un « roseau qui donne du miel sans le secours des abeilles ». Ils prirent soin d’en garder le secret jusqu’à ce qu’Alexandre Le Grand le leur arrache lors d’un de ses voyages en terre perse. La culture de la canne à sucre se répand alors progressivement à l’Est du bassin méditerranéen.
La première trace de confiserie remonte à la Rome Antique. Un grand gastronome romain, du nom d’Apicius, rédige durant le 1er siècle après Jésus Christ un traité culinaire donnant déjà une recette de nougat à base de miel. Malgré la chute du grand Empire Romain, cette recette subsiste encore de nos jours, servant de base à la confection du nougat de Montélimar ou du Touron Basque.
Le XIIIème siècle arrive et avec lui, la fin des Croisades. La canne à sucre est ramenée au cœur de l’Europe comme butin par les Croisés, au milieu d’épices et d’autres produits encore inconnus sur le continent.
C’est le début de l’expansion véritable de la confiserie. Mais pendant longtemps, le sucre reste cantonné aux boutiques d’apothicaires qui l’utilisent pour ses propriétés thérapeutiques et le vendent très cher. Au même titre que les épices, il est rare donc précieux. Durant le XIIIème siècle, on voit apparaître de la confiserie de luxe, des fruits confits, des marmelades et un ancêtre de la dragée d’aujourd’hui né dans une confiserie de Montpellier.
Dans un élan novateur, certains confiseurs ont l’idée de mêler le sucre aux épices en roulant des amandes, des graines ou des pignons dans du sucre avant de les faire rissoler à la poêle. Ceux-ci donnent alors naissance aux « Epices de chambre ». Ces ancêtres des bonbons sont rendus célèbres par les convives des repas bourgeois qui les dégustaient dans leur chambre pour faciliter la digestion.
En 1533, Catherine de Médicis alors Reine de France,

en relation

  • hARibo
    1751 mots | 8 pages
  • Srgmentation bonbonsq
    2937 mots | 12 pages
  • quelles sont les finalités de l'entreprise leroux
    1647 mots | 7 pages
  • les engrais causes et risques
    3553 mots | 15 pages
  • Ennoncé APS dragées bonbons
    2892 mots | 12 pages
  • Main d'œuvre directe – juin 2000
    2958 mots | 12 pages
  • enonce dragees bonbons
    2813 mots | 12 pages
  • Bonbon
    1741 mots | 7 pages
  • Correction TP Analyse spectrale d'un schtroumpf
    746 mots | 3 pages
  • M&m's
    955 mots | 4 pages