L apprentissage

1293 mots 6 pages
Envoyé par Myriem.

LE ROMAN D’APPRENTISSAGE

L’ancienne épopée ou le roman de chevalerie racontaient par prédilection comment un héros prouvait à lui-même et au monde sa qualité de personnage héroïque; c’étaient là les débuts du roman d’éducation.

On a employé le terme de roman d’apprentissage pour désigner tous les récits qui décrivent les péripéties que connaît un héros dans son apprentissage du monde et qui montrent les leçons qui en sont tirées. C’est là le thème commun à la plupart des récits romanesques du XVIIIe siècle, moment où ce genre prend son essor: on nous conte l’aventure d’un héros qui sort de l’adolescence et qui expérimente l’efficacité ou les limites de son pouvoir sur le monde: Gil Blas , Tom Jones , La Vie de Marianne , Le Paysan parvenu , Candide , L’Ingénu (et même La Nouvelle Héloïse ) ne racontent pas autre chose, les uns mettant l’accent sur l’éducation sociale, d’autres sur l’éducation morale, sentimentale ou sexuelle (Sade). L’âge du héros est un élément secondaire: Don Quichotte est aussi un roman d’éducation. Au moment où le roman se constitue comme épopée de la bourgeoisie et comme épopée de l’individu, l’apprentissage du monde constitue le sujet par excellence du roman: Illusions perdues , Le Père Goriot , Le Rouge et le Noir (et Lamiel côté jeune fille), L’Éducation sentimentale (et aussi Bouvard et Pécuchet ) sont des romans d’éducation. Ils s’inscrivent dans le droit fil de la tradition moraliste de la littérature française qui, de Montaigne à Flaubert, a cru à sa fonction didactique: il s’agit toujours de confronter idées, principes, valeurs et rêves aux contraintes qu’y oppose le réel.

Le XIXe siècle voit se développer un type spécifique de roman d’éducation, celui qui a pour héros un enfant. L’enfant fut longtemps ignoré de la littérature qui n’en parlait tout simplement pas. Après Rousseau (Les Confessions ), et avec le romantisme, on découvre son existence (sa psychologie,

en relation

  • Apprentissage
    4998 mots | 20 pages
  • Apprentissage
    764 mots | 4 pages
  • L' apprentissage
    498 mots | 2 pages
  • Apprentissage
    1777 mots | 8 pages
  • APPRENTISSAGE
    919 mots | 4 pages
  • Apprentissage
    3582 mots | 15 pages
  • Apprentissage
    2017 mots | 9 pages
  • APPRENTISSAGE
    2110 mots | 9 pages
  • Apprentissage
    706 mots | 3 pages
  • apprentissage
    528 mots | 3 pages