L ARABISATION AU MAGHREB

Pages: 18 (4400 mots) Publié le: 6 août 2014
Gilbert GRANDGUILLAUME
Publié dans : Les relations entre le Maghreb et le Machrek. Des solidarités anciennes aux
réalités nouvelles. Cahiers du GIS « Sciences humaines sur l’aire méditerranéenne », Cahier
N°6, CNRS, Institut de Recherches Méditerranéennes, Université de Provence, 1984, p.151157.

L’ARABISATION AU MAGHREB ET AU MACHREK
Dans une réflexion sur les échanges entre le Maghreb etle Machrek, la
question de l’arabisation occupe une place centrale car elle permet de situer ces relations par
rapport à un problème essentiel pour toute culture : celui de la langue. La langue arabe, à la
fois signe d’unité et « miroir d’identité », selon l’expression d’Abdallah Laroui, a tenu dans
l’histoire récente et actuelle du Maghreb et du Machrek, une place importante et spécifique.Dans cette question, trois points doivent retenir l’attention : la signification
différente que prend l’arabisation au Maghreb et au Machrek, les relations entretenues dans la
mise en œuvre de l’arabisation au Maghreb, le rôle de l’arabisation par rapport au
nationalisme.
Signification différente de l’arabisation au Maghreb et au Machrek.
L’emploi du mot arabisation pour les contextes duMaghreb et du Machrek
pourrait conduire à penser qu’il s’agit d’un même processus ; or il n’en est rien. Déjà, le
recours au terme arabe permet de préciser le sens de l’opération. Ta’rîb - le terme
universellement employé et traduit par arabisation – signifie : rendre arabe, qu’il s’agisse
d’un mot ou d’une réalité ; il inclut ainsi le processus de traduction d’une langue étrangère en
arabe. Maisil existe un autre terme, ta’arrub, qui signifie s’arabiser , devenir arabe . Ces
deux sens sont confondus dans le mot français arabisation. Toutefois, le premier sens, ta’arîb,
conviendrait mieux à la situation du Machrek, le second, ta’arrub, à celle du Maghreb.
L’arabisation au Machrek
Au Machrek, l’arabisation correspond à une situation bien précise qui apparaît
au cours du XIXème siècle.A cette époque, le renouveau des relations de l’Orient avec
l’Occident fait prendre au monde arabe conscience d’un univers moderne, technique,
différent, qui lui apparaît supérieur dans certains domaines, ne serait-ce que dans celui de la
technique qui permet une suprématie militaire. A la prise de conscience de cette période de
fixisme, de décadence (inhitât) s’associe la volonté de profiterdes acquis de cette civilisation
différente, de les intégrer dans la société arabe, de les arabiser . Ce processus devait
commencer par la langue, par la possibilité de nommer ces réalités nouvelles ; ainsi était posé
le problème de créer des mots arabes pour ces réalités différentes, des mots techniques
nouveaux (mustalahât). Tout ceci apparaissait dans le contexte de l’appropriation d’unmonde différent. L’arabisation au Machrek, c’est un processus global, qui comporte une
adaptation de la langue, un mouvement de traduction, une volonté d’ouverture à des réalités
nouvelles. C’est en quelque sorte le jeu normal d’une culture vivante qui s’épanouit et
s’enrichit d’un apport extérieur qu’elle va faire sien, arabiser.
Même si ce mouvement a pu – et peut être encore parfois – vécudans le
sentiment angoissant d’une infériorité temporaire, limitée d’ailleurs à des domaines précis, il

n’a pas correspondu à un déracinement. La société du Machrek a pu en effet réaliser cet effort
d’ouverture à partir de bases linguistiques et culturelles stables. La langue maternelle
demeurait elle-même, solidement ancrée dans les réalités régionales. Le principal effort a
porté sur lalangue écrite qui, de réservée qu’elle était à des usages théologiques et littéraires,
s’est vue concernée par le monde de la science, de la technique et des réalités profanes.
Ce mouvement d’arabisation s’est largement appuyé sur la connaissance des
langues étrangères, le processus habituel étant d’acquérir la technique en langue étrangère,
puis peu à peu, de la diffuser et de l’utiliser...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Maghreb
  • Maghreb
  • Les tapis au maghreb
  • Bourse maghreb
  • La décolonisation du maghreb
  • Le maghreb colonial
  • Tourisme au Maghreb
  • Les révoltes au maghreb

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !