L'art de dire des conneries

388 mots 2 pages
L’art de dire des conneries

Il est vrai que le baratin est omniprésent dans notre société, il est très répandu. Tout le monde l’utilise et en est conscient sans vraiment y porter une importance particulière ou tenter de s’en détacher. En effet, le baratin est devenu une habitude, considérer naturelle, donc nous ne portons plus attention à l’amplitude qu’il a dans notre vie. Beaucoup de gens l’utilisent pour se sortir de situation où ils sont « piégés ». Il est devenu une porte de secours pour plusieurs situations. De plus, une grande quantité d’individus ont confiance en leur aptitude à le répéter à quiconque sans même se demander la véracité des faits qu’ils divulguent. La société a pris pour habitude d'éviter les problèmes quotidiens par l’utilisation du baratin, ce qui nous mène parfois très loin de la vérité. Même si le baratin ne soulève pas beaucoup d’inquiétude envers la société, cela ne veut pas dire pour autant que ce n’est pas un problème présent. Nous sommes tous conscients d’un moment à l’autre que nous y avons recours pour une raison quelconque.

Le « mensonge » et le « baratin » sont deux termes qui sont souvent confondus. Par contre, ils sont différents puisque la personne qui raconte un mensonge connait la vérité sur ce qu’elle raconte, elle proclame donc volontairement une chose fausse. Le mensonge est une déformation d’une situation dans lequel un élément de fausseté est inséré. Le menteur est concerné par le souci de la vérité et doit chercher à connaitre la vérité avant de dire son mensonge. Le baratineur cherche souvent à se libérer d’une situation en baratinant. Il ne se soucie pas de la vérité et est indifférent à l’égard de la réalité des choses. Il accorde peu d’importance à la véracité de ses déclarations. Le baratin n’est donc fondé sur aucune véracité contrairement au mensonge.

La sincérité est dite baratin parce qu’un individu est sincère puisqu’en baratinant, il n’essaie pas de parvenir à une représentation exacte du monde,

en relation

  • L'art de dire des conneries
    447 mots | 2 pages
  • Osef
    1884 mots | 8 pages
  • Document
    4504 mots | 19 pages
  • Rester naturel ou seduire
    4530 mots | 19 pages
  • Mademoiselle
    4181 mots | 17 pages
  • Le racisme
    698 mots | 3 pages
  • inscripiton ingres
    661 mots | 3 pages
  • Salut!
    2684 mots | 11 pages
  • Questionnement sur la notion d'amitié dans l'oeuvre de y.reza "art" par melle ly
    2911 mots | 12 pages
  • Citations
    4682 mots | 19 pages