l'organisation des pouvoirs

Pages: 16 (3840 mots) Publié le: 19 juin 2014
Exemple de corrigé pour la dissertation :

La destruction des fondements politiques de l’Ancien Régime

L'acte de naissance de l'Ancien Régime est difficile à dater. Comme l'écrivait Alexis de
Tocqueville dans l'Ancien Régime et la Révolution (1856), « il s'agit d'un très vieil édifice,
composite, encombré d'institutions féodales et aristocratiques de tous âges ». L’Ancien Régime
débute auXVIè siècle et se termine le 17 juin 1789 avec l’auto proclamation des députés du
Tiers-Etats et quelques députés du clergé en Assemblée Nationale. Il est caractérisé par la mise
en place de la monarchie absolue de droit divin. Le mot absolutisme vient du latin absolutus
qui signifie « complet », mais aussi « délivré de toute entrave ». La monarchie est considérée
comme absolue à partir duXVIIe siècle (l’apogée de l’absolutisme se situe entre 1661 et 1715,
pendant le règne personnel de Louis XIV)
Les fondements politiques de l’absolutisme monarchique repose sur la combinaison du principe
de souveraineté, et de la théorie du droit divin. Le principe de souveraineté (théorisé par Jean
Bodin dans les Six Livres de la République en 1576) pose comme postulat que le roi dispose
« dela puissance de commander et de contraindre sans pouvoir être commandé ni contraint par
qui que ce soit sur la terre ». Cette puissance est perpétuelle, absolue, indivisible et elle permet
au roi d’exercer tous les attributs de la souveraineté. La théorie du droit divin (Jacques Bossuet,
La Politique tirée des propres paroles de l’Ecriture Sainte, 1670-1679). Selon cette théorie, tout
pouvoirémane de Dieu, le roi tire ses pouvoirs de Dieu lui-même. Le roi ne doit de comptes à
personne, si ce n’est à Dieu et à sa propre conscience. Mais le pouvoir du monarque absolu
n’est pas tyrannique puisqu’il doit prendre conseil, s’inspirer des principes de justice et de
raison, respecter les principes de la morale chrétienne et surtout les lois fondamentales du
Royaume.
A la fin de l’AncienRégime, le roi dispose en théorie de tous les pouvoirs mais il se trouve
souvent impuissant dans les faits, il ne parvient pas à imposer sa volonté. On considère
généralement que la crise de l’Ancien Régime débute dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle,
c’est-à-dire aux alentours de 1750. La première phase de cette crise dure de 1750 à la mort de
Louis XV, en 1774. Elle est marquée par ledéveloppement des idées nouvelles, et par
l’incapacité de la monarchie à conduire les réformes nécessaires jusqu’à leur terme. L’Ancien
Régime est confronté à des difficultés mais la situation n’est pas encore totalement désespérée.
La deuxième phase commence en 1774, avec la mort de Louis XV et son remplacement par
Louis XVI (son petit fils). La crise sociale et institutionnelle s’est transforméeen crise de
confiance et les fondements politiques de l’Ancien Régime sont sévèrement remis en cause. La
dernière phase commence en 1788 lorsque la royauté décide de faire appel aux états généraux.
L’affaiblissement des fondements politiques de l’Ancien Régime trouve sa source à la fois à
l’intérieur et à l’extérieur du système politique proprement dit. La société d’Ancien Régime fait
figurede société bloquée : elle est marquée par un certain immobilisme social. De nouvelles
idées, portées par les philosophes des Lumières et diffusées dans une large partie de la société,
contribuent à transformer en profondeur les mentalités. Ce mouvement de pensée menace
directement la tradition et l’ordre établi, et ces idées seront au cœur des grands projets conduits

1

par lesrévolutionnaires. La crise devient alors irréversible et ouvre la voie à la Révolution
française, qui conduit à l’effondrement des fondements politiques de l’Ancien Régime
Il est intéressant de se demander quelles sont les causes de l’effondrement des fondements
politiques de l’Ancien Régime et de quelle manière cet effondrement s’est-il répercuté dans la
société de l’Ancien Régime ?
Même si les...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le pouvoir dans l'organisation
  • L'organisation constitutionnel de pouvoir
  • L’organisation des pouvoirs dans la 4eme république
  • Les usa : l'organisation des pouvoirs et leurs rapports ( exécutif et législatif )
  • Outil capital de l’organisation des pouvoirs de l’état et garantie des droits fondamentaux
  • L'organisation
  • L'organisation
  • L'organisation

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !