­`les devineresses`

Pages: 4 (805 mots) Publié le: 25 novembre 2014
LES DEVINERESSES
Les fables de Lafontaine sont de courts récits évoquant une morale avec un style particulier qui parait simple à la lecture mais lorsqu’on les décortique, on arrive à voir laFable sous un angle différent et réaliser que chaque vers et procédés utilisés sont très pensés. Notamment, dans la fable ‘’les Devineresses’’, le fabuliste évoque le thème de la mode avec, entreautre, différents champs lexicaux et procédés liés à la façon dont les gens interprètent le changement et le reflet du métier de devineresse. Finalement, l’écriture de cette fable renforce les liens entrel’opinion, la croyance et la parure.
En premier lieu, dans les sept premiers vers, les figures d’insistances sont utilisées pour mettre l’importance sur la morale et appuyer l’importance sur lamode et l’opinion que les gens se font de chacun. Dans le même ordre d’idée, on voit que le thème de la mode sera important dans les prochaines parties, car il est appuyé d’un champ lexical ‘’vogue’’,‘’torrent’’ et ‘’cours’’. Ensuite, dans la forme du texte, l’anaphore utilisée avec ‘’toujours’’ démontre que le fabuliste insiste sur le fait qu’il dit la vérité, qu’il n’y a pas d’exceptions dans cegenre de contexte, que c’est comme un éternel recommencement et il s’appuie sur le vers 7 ‘’cela fut et sera toujours’’. Bref, on rappel la morale de façon à ne laisser aucun doute qu’elle soit modifiableou indéterminée car loin de là elle est indiscutable, véritable et justement dans la deuxième partie on voit l’importance qu’a cette nouvelle mode de diseuses de bonne aventure.
Par ailleurs,dans la deuxième partie (vers 8 à 21), la mode des devineresses devient de plus en plus présente dans la société. Par exemple, le champ lexical de la voyance accentue l’importance des diseuses de bonneaventure dans la vie des gens de l’époque car elles étaient perçu comme ‘’miracle’’, ‘’oracle’’ et ‘’pythonisse’’. De la même façon, l’hyperbole ‘’ elle passait pour un oracle’’ exagère une...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !