T'es

Pages: 11 (2681 mots) Publié le: 5 février 2011
Jazz de Matisse
exposition 3 du cabinet d'art graphique musée des beaux-arts de dijon
Publié en septembre 1947 mais commencé en 1943, l'album Jazz constitue une oeuvre-clé dans l’évolution de l'œuvre de Matisse : c’est le laboratoire qui lui permet de passer de la peinture à la pratique du papier découpé, technique développée dans la dernière décennie de sa vie. Et les pages laissées vides etblanches seront couvertes par Matisse de notes prises durant sa vie d'artiste.

Matisse et Tériade
Cet ouvrage est le fruit d’une collaboration avec Tériade. Critique d’art d’origine grecque, Tériade fut associé en 1932 par l‘éditeur Albert Skira à l’édition d’un livre illustré par Matisse et à la création de la revue surréaliste Le Minotaure. Sa carrière d’éditeur d’art se poursuivit à partirde 1937 avec la responsabilité de la prestigieuse revue poétique Verve, illustrée par les plus grands noms de l’art. À partir de 1929 et pratiquement jusqu’à sa mort, Tériade devint le confident artistique privilégié de Matisse. La correspondance entre Matisse et son éditeur, ainsi que le Catalogue des ouvrages illustrés permettent de préciser les étapes de l'élaboration de Jazz. L'idée d'un livreparticulier voit le jour à la suite de la réalisation par Matisse de la couverture du n° 8 de Verve en 1940 : La Symphonie chromatique, composition découpée dans 26 couleurs différentes et imprimée en lithographie avec 26 passages. L'excellent rendu convaincra Tériade et au cours de l'été 1941, celui-ci suggère à Matisse de publier un livre en couleur, un « manuscrit à peinture moderne ». 1

Lecontenu
Ayant déjà utilisé des aplats colorés à la gouache pour des couvertures des revues pour lesquelles il a travaillé, l'artiste commença son travail sur les maquettes au début de 1943 avec Le Clown et Le Toboggan (devenus la première et la dernière planches du livre). Car le thème du cirque d'abord choisi glissa vers celui du jazz, plus accordé au caractère vif et syncopé des découpagescolorés. Les vingt planches possèdent une unité thématique : « ces images aux timbres vifs et violents sont venus de cristallisations de souvenirs de cirque, de contes populaires ou de voyages » écrit l’artiste, et surtout une forte cohérence esthétique : simplicité et expressivité de formes pures - Monsieur Loyal, L’Avaleur de sabres, Le Destin, Formes, Le Cow-boy - dynamisme des courbes et desangles accusés par la découpe aux ciseaux - Le Cirque, La Nageuse dans l’aquarium, Le Tobogan - souplesse ondoyante et liquide - Lagon. L’artiste joue du contraste issu de plans géométriques, rompus - grâce au procédé du collage - par des aplats ou des motifs lumineux souvent très vifs. De cette grande pureté plastique émerge parfois une monumentalité qui fait pressentir dans ces gouaches le potentield’un décor architectural : La Chute d’Icare, La Danseuse dans l’aquarium.

La réalisation
Matisse choisit avec minutie la technique d'impression et décida, en 1946, de rédiger luimême le texte d'accompagnement qu'il recopia au pinceau et à l’encre de Chine. Il fut imprimé en fac-similé, alors que les compositions de couleur étaient reproduites au tampon par un spécialiste, au moyen depochoirs. « J'ai rempli, dit-il, les pages séparant mes planches de couleurs par des choses sans importance - qu'on lira ou qu'on ne lira pas - mais qu'on verra et c'est tout ce que je désire. » La démarche de l’artiste ne fut donc pas celle, courante, de l’illustration d’un texte, ni même d’une adéquation sémantique entre texte et image. Matisse chercha une harmonie visuelle globale, et trouva avecl’écriture manuscrite et les papiers découpés une connivence dans la simplicité, l’arabesque et le caractère manuel. « Découper à vif dans la couleur me rappelle la taille directe des sculpteurs. Ce livre a été conçu dans cet esprit. » écrit l’auteur dans Jazz. Des commentateurs ont néanmoins relevé l'intérêt théorique du texte, dont on reproduit des extraits ci-dessous. 2

Sources et bibliographie...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • T'ES CHEUM
  • t'es beau
  • Je t'es bien eu !
  • T'es un enfant caprice
  • « Tu t’es vu quand t’ecoutes l’etat ? »
  • Cour t'es : organisation du travail et croissance.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !