Y a t'il des leçons à tirer de l'histoire?

Pages: 6 (1294 mots) Publié le: 14 novembre 2012
Y A-T-IL DES LECONS A TIRER DE L’HISTOIRE ?















































Le mot « histoire » désigne d'abord le devenir passé des hommes, leur existence, les choix qu'ils ont faits librement ou les mécanismes passionnels qui les ont aliénés, dans la mesure où ce devenir a laissé des traces inconscientes. Nous avons vécudepuis le XVIIIème siècle sur une confiance assez naïve dans le progrès que pouvaient nous apporter les sciences. Pour la première fois, l’idée d’un progrès de l’humanité ne s’appuyait plus sur des croyances religieuses, comme celle de l’avènement proche de la Cité de Dieu, pour Saint Augustin mais sur une foi dans l’homme, dans sa raison et dans le pouvoir de la technique de changer radicalementla vie humaine. Le sens de l’Histoire était celui du progrès scientifique et technique. L’homme moderne possède une conscience historique qui lui rend évident le fait que les réalités spirituelles (mœurs…) et matérielles (objets techniques, paysages…) n’ont été et ne peuvent être qu’assujetties à une évolution. Cela appuie l’idée que toute réalité doit être replacée dans une histoire. Cettereprésentation suppose une linéarité du temps, orienté vers le mieux, l’unique. Cette idée s’oppose à la philosophie de l’histoire défendue par Paul Valéry ou encore Friedrich Nietzsche qui considèrent celle-ci comme cyclique. Avec de multiples thèses se regroupant principalement dans deux mouvements de réflexion, peut-on affirmer qu’il y a des leçons à tirer de l’histoire ? C’est la question que nousamènent à nous poser de nombreux auteurs philosophiques de Voltaire à Emmanuel Kant en passant par Friedrich Hegel.



La philosophie de l'histoire est la branche de la philosophie qui s'attache à réfléchir sur le sens et sur les finalités du devenir historique. On peut, schématiquement, distinguer deux écoles de pensée, l'une qui nie toute idée de finalité ou de détermination enaffirmant « l’absurdité » de l'histoire, fruit du hasard et de l'imprévu, et l'autre qui affirme, au contraire, qu'elle obéit à un dessein (ce qui rejoint la réflexion sur la religion), lequel peut être déterminé de l'extérieur par un principe transcendant ou idéal, ou, au contraire, le produit d'une logique et de forces immanentes. Dans Macbeth, William Shakespeare écrit de l’existence humaine quec’est une « histoire contée par un idiot, pleine de bruit et de fureur et qui ne signifie rien ». Cette compréhension de l’histoire nous indique que l’histoire ne serait rien que l’ensemble des évènements contingents produits selon les passions des hommes et de leurs volontés. Il n’y aurait donc pas de plan de l’histoire ou de rationalité de celle-ci. C’est ce qu’affirme le philosophe Antoine-AugustinCournot. D’après ce dernier l’histoire n’est faite que d’évènements qui s’enchaînent au hasard, soit plusieurs tirages successifs étonnants. Par exemple dans les annales grecques n’étaient retenus que les grandes intempéries, les phénomènes tératologiques… Il ne considère ainsi l’histoire que comme une suite d’hasards prodigieux, d’évènements qui se suivent sans aucun lien entre eux, sans loiscausales. L’auteur appuie ici la thèse que chercher dans l’histoire des liens de causalité comme dans les sciences expérimentales est déraisonnable car il n’est de lien intelligible entre les évènements.
Effectivement chaque moment du temps est unique et original. Quelques soient les analogies qu’une époque présente avec une autre, l’erreur serait de méconnaître sa singularité.Friedrich Hegel défend quant à lui la thèse que l’on peut tirer des leçons de l’histoire, celle-ci aurait donc un sens. L’homme a le sens de la réalité historique dans ce qu’elle a de concret, ses décisions trouvant dans cette intuition leur fondement. Le philosophe soutient l'idée d'une histoire qui posséderait un fil conducteur a priori. C'est elle qui est donc douée de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Crise de la dette dans la zone euro, quelles leçons à tirer pour la zone franc ?
  • Y-a-il une fin a l'histoire ?
  • memoir final A TIRER
  • Y a t'il des limites a la démonstrations?
  • Y ' a t'il une reponse a la question qui suis je
  • Y-a t'il des guerres justes ?
  • Y a t'il des désirs naturels ?
  • Y a t'il des vérités indiscutables?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !