Y a t-il eu un genre plus efficace qu'un autre au 18ème siècle ?

Pages: 10 (2266 mots) Publié le: 31 janvier 2011
Au 18ème siècle apparaît un nouveau mouvement : celui des Lumières. Il s'agit d'un mouvement culturel et philosophe, s'étant répandu en Europe et plus particulièrement en France. Les philosophes de cette époque, comme Voltaire ou Diderot, ont pour objectif de combattre l'ignorance, les oppressions religieuses, politiques et morales. En effet, de nombreux penseurs de ce siècle s'engagentvéritablement contre l'obscurantisme et souhaitent "éclairer le monde de leurs lumières". Néanmoins, beaucoup de ces philosophes seront censurés ou emprisonnés. Les philosophes des Lumières défendent des idées comme la liberté et en critiquent d'autres, comme la guerre. De nombreux genres seront utilisés pour véhiculer ces idées, comme le théâtre ou encore le conte philosophique. On peut cependant se poserune question : y-a-t-il eu un genre plus efficace qu'un autre dans ce combat des idées ?
Les philosophes des lumières solliciteront de nombreux genres pour transmettre leurs idées. On peut tout d'abord se demander quelles sont ces idées et quelles genres les Lumières utiliseront-ils.
Le "mythe du bon sauvage" est un sujet récurrent chez des auteurs comme Rousseau ou Diderot. En effet, lesphilosophes du 18ème siècle utilisent ce thème afin de critiquer les récits de voyage, qui se multiplient avec les nombreux voyages autour du monde. Dans Le supplément au voyage de Bougainville paru en 1796, Diderot critique l'image pure et simple des sauvages diffusées par ces récits : des hommes généreux, libres de toute contrainte sociale ou politique, non corrompus par les sciences et lacivilisation. Il ne faut pas oublier que le mythe du bon sauvage reste une représentation de l'imaginaire collectif. Diderot décrit le tahitien comme un homme prêt à défendre son peuple et sa liberté "Tu crois donc que le Tahitien ne sait pas défendre sa liberté et mourrir ?", généreux, respectant l'Européen et le considérant comme son égal. Les tahitiens sont un peuple simple, en harmonie avec la nature.Malgré ces éloges, Diderot ne considère pas le tahitien, et dans un contexte plus général, les sauvages, comme un modèle de perfection. Il faut juger l'homme tel qu'il est, et non pas par sa culture. Cependant, il critique l'européen, le décrivant comme une brute, un monstre "tu es devenu féroce", forçant ses moeurs sur les tahitiens. C'est un blâme de l'ethnocentrisme européen et de lacolonisation. Ensuite, d'autres philosophes condamneront l'esclavagisme, comme Marivaux dans sa pièce L'île des esclaves, publiée en 1725. Marivaux, en intervertissant les rôles (l'esclave devient maître et le maître devient esclave), redonne au serviteur son humanité et supprime son statut d'objet. Dans cette oeuvre, l'esclave en a marre d'être traité comme une bête : "Dans le pays d'Athènes, j'étais tonesclave, tu me traitais comme un pauvre animal et tu tisais que cela était juste parce que tu étais le plus fort" et cherche justice "et nous verrons ce que tu penseras de cette justice-là". Les serviteurs reprennent le dessus et assujetissent leur maître. Néanmoins, un ancien esclave, Trivelin, explique que celà n'est pas une question de revanche mais une façon de leur faire comprendre leurcomportement inhumain. Une autre question est donc abordée dans cette oeuvre, celle de l'égalité : tous les hommes sont égaux, et n'appartiennent à personne. A la fin de cette pièce, chaque personnage se rend compte de cette vérité "nous sommes des rois et des reines". De plus, dans l'essai Le Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes, publié en 1755, Rousseau défend lanotion d'égalité, et critique les inégalités sociales et politiques. Ces inégalités se retrouvent à cette époque dans le système hiérarchique des classes sociales, c'est-à-dire le tiers-Etat, classe majoritaire mais très défavorisée, et les deux classes privilégiées, la noblesse et le Clergé. Autrement dit, pour Rousseau, tous les hommes naissent libres et égaux, et c'est la société qui les...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Argumentation : le genre le plus efficace
  • Le roman du 18ème siècle à nos jours
  • Peut on dire qu'une société est plus civilisée qu'une autre
  • Peut-on dire qu'une société est plus civilisée qu'une autre ?
  • Peut on dire qu'une société est plus civilisée qu'une autre
  • L’échange est plus efficace à l’écrit ou à l’oral ?
  • L’échange est-il plus efficace à l’oral ou à l’écrit ?
  • Peut-on dire qu'une culture est supérieure à une autre ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !