Y a-t-il un bonheur?

715 mots 3 pages
Y a-t-il un bonheur?

En recherchant la definition du mot “Bonheur”, voilà ce que j’ai trouvé: « Etat de plénitude stable. » Le bonheur n’existerait donc que sur la durée, dans la constance. Si telle est la condition pour trouver le bonheur, je pense que celui-ci est rare, voire inexistant. Cette définition me semble un peu simpliste, dans le sens où elle exclut toutes les contrariétés inévitables de la vie. Il me semble que, dans le sens commun, l’homme attende, lorsqu’il songe au bonheur, une flamme puissante qui pourtant ne pourrait jamais vaciller. Un état de béatitude absolu et permanent. La pièce de Giacomo Leopardi, « Le commencement du Bonheur », traite justement de cette recherche effrénée de l’homme, et de son incapacité chronique à atteindre le bonheur. Dans cette pièce, l’homme, éternellement insatisfait, est prêt à tout pour goûter, ne serait-ce qu’un instant, au bonheur absolu, sensation mystifiée à l’extrême et perçue comme un accomplissement ultime. Inaccessible, ce but devient destructeur car il devient une obsession dévorante, écartant finalement le protagoniste de toutes ses chances de l’obtenir un jour. En regardant autour de moi, je me suis aperçue que cette vision n’était pas si caricaturale que ça. Le « bonheur » est fantasmé, et le monde entier semble insatisfait de ne jamais le trouver. Je pense simplement que cette définition est mauvaise. Pour moi, ressentir le bonheur ne nécessite pas d’avoir une vie parfaite, exempte de devoirs ou de désagréments, ou même de souffrances. Le bonheur consiste seulement à apprécier pleinement toutes les joies de la vie. Le bonheur consiste à être heureux, un peu chaque jour, à se laisser aller à des moments de plénitude, même s’ils sont éphémères. Il s’agit de le démystifier afin de le vivre. De même, beaucoup pensent que bonheur et souffrance sont incompatibles, or dans la souffrance on apprend à mieux apprécier des choses qui semblent au premier abord acquises, évidentes. Des joies simples, comme la

en relation

  • A la recherche du bonheur
    303 mots | 2 pages
  • A la recherche du bonheur
    784 mots | 4 pages
  • Le bonheur est il a notre portée
    1477 mots | 6 pages
  • Y a t il un devoir de bonheur ?
    309 mots | 2 pages
  • N’y a-t-il de bonheur que dans l’instant ?
    440 mots | 2 pages
  • La Morale a t elle pour fin le bonheur
    3471 mots | 14 pages
  • Le bonheur est-il innacessible à l'homme?
    1871 mots | 8 pages
  • Le bonheur est-il inaccessible à l'homme ?
    311 mots | 2 pages
  • Le bonheur est-il inaccessible à l'homme ?
    2260 mots | 10 pages
  • « Y a-t-il des conditions indispensables au bonheur ? »
    1677 mots | 7 pages