Dictionnaire philosophique

par

Présentation

Publié anonymement en 1764 sous le titre de Dictionnaire philosophique, l’ouvrage a pour objectif de « mettre la raison par l’alphabet ». La première édition comporte 76 articles puis Voltaire l’étoffera petit à petit pour finalement atteindre 118 articles.

Le Dictionnaire philosophique comme son nom l’indique est une étude thématique sur les sujets les plus variés, respectant l’ordre alphabétique. Voltaire sur un ton familier et parfois sarcastique transmet son message de liberté et de tolérance. Malgré l’apparence de dictionnaire c’est donc avant tout un pamphlet contre l’injustice et l’intolérance. Le but de Voltaire n’est pas de définir mais de mener une lutte.

Le XVIIIe siècle est le siècle des Lumières : les grands philosophes se lancent dans un combat contre l’injustice, l’intolérance et le dogmatisme. C’est également un siècle de dictionnaires marqué notamment par l’Encyclopédie de Diderot. Même s’il souscrit à cette volonté de produire un ouvrage qui fasse le tour des connaissances humaines, Voltaire reproche cependant à l’Encyclopédie d’être trop volumineuse. Il y participera en rédigeant pour elle plusieurs articles et en se battant pour que l’ouvrage soit accessible à l’étranger lorsque la censure l’interdira en France.

Néanmoins, Voltaire n’en démord pas : il faut un ouvrage plus facile à manier, plus facile à transporter, et surtout plus facile à cacher que l’Encyclopédie. En effet, c’est un siècle où la censure est encore forte, l’Encyclopédie en fera d’ailleurs les frais. En somme, il faut un ouvrage « portatif » comme le titre de sa propre contribution dans ce genre l’indique.

Voltaire, dès 1760, écrira quelques articles sans suite. C’est en 1764 qu’il fera aboutir le projet. L’œuvre paraît d’abord anonymement. Voltaire ne s’y livre pas à un recensement des connaissances comme dans l’Encyclopédie, il continue ce qu’il a toujours fait : « écraser l’infâme ». Le dictionnaire est une œuvre de combat ; Voltaire a pour but de lutter contre l’injustice, le dogmatisme et l’intolérance. Il veut aussi convaincre et faire réfléchir. C’est pourquoi son registre est varié : humour, ironie, satire, sarcasme. Tout est bon pour choquer, faire passer le message et pousser à la réflexion : « je me suis fait, dit-il, un petit tribunal assez libre où je fais comparaître la superstition, le fanatisme, l’extravagance et la tyrannie. »

Plusieurs genres littéraires et formats sont utilisés par Voltaire dont l’essai et les dialogues. Les articles sont courts et facilement accessibles ; Voltaire a d’ailleurs cette formule : « Malheur aux longues dissertations ». Finalement, c’est moins un dictionnaire qu’un résumé ordonné de la pensée de Voltaire.

Le dictionnaire sera censuré par le Parlement de Paris et à Rome en 1765. Cependant, facile à transporter et à dissimuler comme l’avait souhaité Voltaire, l’ouvrage connaîtra un grand succès et continuera à être lu. De même, il contribuera énormément à la diffusion de la philosophie des Lumières.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Présentation >