Eléments de philosophie

par

Critique du freudisme

Au nombre des apports d’Alain à la pensée moderne, il est important de faire mention de sa critique du freudisme. Le reproche de l’auteur touche la représentation de l’inconscient qui est véhiculée par la psychanalyse freudienne. Tout comme Freud, Alain admet que la conscience n’est pas parfaite et souffre de nombreuses imperfections ; toutefois, il n’estime pas utile d’inventer une entité dont le contrôle nous échappe entièrement, une entité qui s’apparenterait à un monstre selon la théorie freudienne.

« Le freudisme, si fameux, est un art d'inventer en chaque homme un animal redoutable, d'après des signes tout à fait ordinaires ; les rêves sont de tels signes ; les hommes ont toujours interprété leurs rêves, d'où un symbolisme facile. Freud se plaisait à montrer que ce symbolisme facile nous trompe et que nos symboles sont tout ce qu'il y a d'indirect. Les choses du sexe échappent évidemment à la volonté et à la prévision ; ce sont des crimes de soi, auxquels on assiste. On devine par-là que ce genre d'instinct offrait une riche interprétation. L'homme est obscur à lui-même ; cela est à savoir. »

Inscrivez-vous pour continuer à lire Critique du freudisme >

Dissertation à propos de Eléments de philosophie