Gorgias

par

Analyse de l'oeuvre

Gorgias ou sur la Rhétorique a été traduit en français par Émile Chambry et publié en 1967. C’est une œuvre philosophique construite sous forme de dialogue, d’entretien. L’œuvre est située, dans le temps, à une époque où la philosophie essaie de se frayer un chemin parmi de nombreuses autres sciences qui étaient déjà érigées en savoir absolu. Les principaux thèmes de l’œuvre sont : la rhétorique, le pouvoir et la justice, les passions, la relation entre le bien et l’agréable.

De manière générale, la rhétorique est définie comme l’ensemble de procédés et de techniques permettant de s'exprimer correctement et avec éloquence. Comme on peut le constater dès le titre, la rhétorique est un thème central de l’œuvre et c’est d’ailleurs sur ce sujet que l’œuvre s’ouvre. En effet, dès le début, Socrate demande à Gorgias, qui se dit maître dans l’art du discours : « Qu’est-ce que la rhétorique » (P. 4). Ce dernier la définit comme l’art de convaincre basé sur le discours. Socrate s’interroge dès lors sur la fonction de ce discours. Il conclut que ce discours relève d’une croyance plutôt que d’un réel savoir car elle maintient en fait l’homme dans l’ignorance. C’est un discours qui a pour but de manipuler l’esprit de l’homme. Par conséquent, la rhétorique confère aux ambitieux le moyen d’atteindre leur but : le pouvoir.

Dans la deuxième partie de son entretien avec Polos, Socrate s’interroge sur le pouvoir visé par la rhétorique. Pour lui, tout pouvoir est lié et conditionné par le savoir du bien et du mal, de l’injuste et du juste. Il...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Analyse de l'oeuvre >

Dissertation à propos de Gorgias