La promesse de l'aube

par

Résumé

La Promesse de l'aube est un récit autobiographique publié en 1960 fondé sur la relation fusionnelle entre l'auteur et sa mère. Le livre s'ouvre sur un épisode du début de la Seconde Guerre mondiale. Le narrateur se souvient que sa mère a fait trois cents kilomètres en taxi pour venir lui dire adieu, et lui a crié sous les regards hilares de ses camarades qu'il serait un héros. On voit dès lors l'amour puissant qui unit les deux êtres : « Je n'entendais plus les rires, je ne voyais pas les regards moqueurs, j'entourais ses épaules de mon bras et je pensais à toutes les batailles que j'allais livrer pour elle, à la promesse que je m'étais faite, à l'aube de ma vie, de lui rendre justice, de donner un sens à son sacrifice et de revenir à la maison, après avoir disputé victorieusement la possession du monde à ceux dont j'avais si bien appris à reconnaître, dès mes premiers pas, la puissance et la cruauté. »

Dès sa plus tendre enfance, la mère lui apprend le nom des ennemis. Le narrateur annonce alors sa volonté de faire un récit de sa lutte contre ceux qui ont bafoué sa mère. L'enfant grandit seul avec sa mère, qui se sacrifie pour lui payer à manger, au point de se priver. Lorsqu'il s'en rend compte, en classe de quatrième, c'est un sentiment de honte et d'impuissance qui s'empare de lui. Il écrit, et sa mère n'a de cesse de lui répéter qu'il sera un grand homme. Il se met alors à chercher un pseudonyme approprié pour l'homme de lettres qu'il sera. En 1928, ils emménagent à Nice, et la mère fait des petits travaux pour gagner sa vie. L'enfant culpabilise de ne pas être un virtuose en musique pour réaliser les...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de La promesse de l'aube