La promesse de l'aube

par

L’amour maternel

L’amour maternel est de toute évidence le thème le plus mis en avant dans « La promesse de l’aube » parce que l’auteur, Romain Gary a toujours vécu avec l’amour passionné de sa mère : « Avec l’amour maternel, la vie vous fait à l’aube une promesse qu’elle ne tient jamais. On est obligé ensuite de manger froid jusqu’à la fin de ses jours. ».

Cette œuvre nous montre le bien que procure cet amour maternel. L’auteur de ce fait se sert de son ouvrage magnifique pour faire une déclaration d’amour à sa mère.

Romain Gary ne reproche rien à sa mère même si elle a été sur-protectrice. Pour lui, c’est grâce à elle s’il est devenu célèbre et c’est elle qui lui a permis de relever la tête lors des coups durs. Pour tout le monde, l’amour maternel peut être destructeur pour un enfant ; Romain Gary nous le prouve à merveille et avec réalisme. Même si celui-ci s’est senti quelque fois ridicule, il idolâtre sa mère.

Romain est tellement sous l’emprise de l’amour pour sa mère que celui-ci oublie même qu’elle est diabétique, ce qui pourrait l’emporter rapidement. Lorsque la guerre sépare Romain Gary de sa mère, celui-ci se met dans la peau de sa protégée. Il s’invente alors des dialogues ou il compare sa mère dominatrice à la justice. « Ma mère était outrée. Elle ne me laissait pas une minute tranquille. Elle s’indignait, tempêtait, protestait. Je n’arrivais pas à la calmer. Elle s’enflammait dans chaque globule de mon sang (…)).

Inscrivez-vous pour continuer à lire L’amour maternel >

Dissertation à propos de La promesse de l'aube