La tragédie du roi Christophe

par

L’obsession d’éduquer un peuple

Christophe est le personnage qui incarne ce thème. Il pense que ses concitoyens sont paresseux et ignorent que la prospérité ne s’acquiert qu’à force de travail. S’il est vrai qu’au début de la pièce, son dessein semble noble, ses convictions le poussent toujours à demander plus à ce peuple épuisé. Il balaie les complaintes de ses sujets d’un revers de la main et trouve des astuces pour se dérober. Seulement, ses ambitions démesurées ont pris le pas sur son désir d’éduquer et celui qui était tantôt adulé par le peuple devient l’objet de leur haine viscérale. Sa déchéance ne lui attire aucune compassion car jusqu’à la fin il n’arrive pas à faire preuve de compassion, à écouter les complaintes de son peuple et reste campé sur ses convictions, pensant détenir le monopole du savoir.

Inscrivez-vous pour continuer à lire L’obsession d’éduquer un peuple >

Dissertation à propos de La tragédie du roi Christophe