Le Colonel Chabert

par

Présentation des personnages

 

Le Colonel Chabert : Il apparaît pour la première fois sous les paroles moqueuses des clercs le considérant comme un vieux «carrick», il nous apparaît comme un vieillard mystérieux et étrange, mais aussi sous des traits fatigués et usés. La description du personnage en atteste: «rides blanches», «sinuosités froides, «sentiment décoloré», «physionomie cadavéreuse».

On commence à mieux le connaître lorsque celui-ci raconte son histoire à son avoué, M. Derville. Il est marqué par une fatigue et une souffrance autant morale (non reconnaissance de qui il est, moqueries, errance, maladies) que physique (son implication dans la bataille d'Eylau, sa blessure à la tête).

C'est un homme qui, paraissant fragile, continue à se battre pour revendiquer son identité. Il est déterminé. Il est marié à Rose Chaporel qui est devenu Comtesse Ferraud.

Malgré son tempérament de battant, mettant en valeur ses actions héroïques passées, il est abattu par tant d'années de solitude et de désillusions. Il s’en remet entièrement à M. Derville qu'il tente de convaincre.

Par la suite il cédera temporairement à Rose, lorsqu'il la reverra. Mais en apprenant le mauvais coup que lui réserve Rose, il se montrera haineux et disparaîtra, résigné par tant d'années de combat sans résultat, sans reconnaissance. Par dignité, il renoncera à la transaction. Le procès n'aura ainsi pas lieu. Plus tard, il finira jugé pour une histoire et passera quelques mois en prison puis finira en asile.

 

 

M. Derville : Un jeune avoué. Il se retrouve mêlé à l'incroyable histoire du Colonel Chabert. C'est un personnage dévoué et généreux, le seul à croire le récit du Colonel. Il va tenter de faire son possible pour résoudre le problème. Il est confronté néanmoins à un souci: Rose Chaporel (comtesse de Ferraud) est aussi sa cliente. Son but est d'obtenir une transaction, sans procès. Il usera de malignité pour tenter d'effrayer la comtesse, pour la convaincre d'accepter une inévitable transaction.

 

 

Rose Chaporel : Ou comtesse de Ferraud. Le personnage n'apparaît que tard dans le récit. On apprendra qu'elle a ignoré les lettres du Colonel Chabert, pensant à un faux colonel. On peut se demander si elle ne ment pas. Et si finalement ça ne l'arrange pas de considérer le Colonel Chabert comme mort. Cependant, elle sera vite rattrapée par cette affaire et cédera sous la pression de son avoué, M. Derville, pour une transaction. Une transaction qu'elle jugera excessive par la suite. C'est dans le bureau de son avoué qu'elle rencontrera son ancien mari.

La comtesse l'invitera dans une maison de campagne pour tenter de l'amadouer par les sentiments et en présentant sa vie de famille. Elle tentera de lui faire signer un papier destiné à le piéger. C'est ainsi une femme prête à tout pour éloigner le Colonel, ce qu’elle réussira finalement à faire.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Présentation des personnages >