Le Mondain

par

Une utopie imaginée par Voltaire : le bonheur selon Voltaire

A. Une conception personnelle du bonheur...

Dans ce poème, Voltaire fait donc une description du bonheur qui selon lui ne peut être vécu qu’à partir de l’âge de fer. On constate qu’il emploie à de nombreuses reprises des pronoms à la première personne « Moi, je rend grâce » (v5), « J’aime » (v9). Il exprime ainsi un point de vue personnel et essaye de le faire partager à ses lecteurs.

On constate que la conception du bonheur exprimée dans ce poème est personnelle pas uniquement par l’emploi de la première personne, mais également par une vision du bonheur qui s’oppose à celle de nombreux autres philosophes. En effet, Voltaire crée un lien étroit entre le bonheur et les plaisirs physiques et immédiats. Or, pour beaucoup de penseurs, le bonheur est une projet à considérer sur le long terme et non uniquement dans l’instant présent.

 

B. ...qui est avant tout une utopie

            Voltaire est un homme d’une classe sociale élevé, et le luxe lui est donc accessible, tout comme il lui est aisé de jouir des plaisirs de la vie qui se monnayent. Mais il ne prend pas en compte le fait qu’à son époque (l’époque même dont il fait l’éloge), presque les trois quarts de la population n’ont pas accès au confort donc il fait l’apologie, ni n’avaient le temps de jouir de loisirs (une société de loisirs sera possible pour – presque – tous et n’éclora qu’au XXème siècle).

         En effet, Voltaire dépeint dans ce poème une philosophie du libertinage que, à son époque, seuls les aristocrates connaissaient. Aussi,...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Une utopie imaginée par Voltaire : le bonheur selon Voltaire >

Dissertation à propos de Le Mondain