Les Cerfs-volants de Kaboul

par

Sohrab

À la mort de son père et de sa mère, le jeune
garçon est longtemps accueilli dans un orphelinat misérable, avant de se
retrouver vendu à Assef (violeur d’Hassan), auprès duquel il est
quotidiennement violenté et abusé. La venue d’Amir lui permet de quitter
l’Afghanistan pour vivre aux États-Unis, où il habite avec lui au sein de sa
famille, cependant muré dans le mutisme.

Sohrab est présenté au lecteur comme un moyen de
rédemption pour le héros du livre, mais également comme le portrait cru des
conséquences que peut avoir la guerre sur la psychologie d’un enfant. Sohrab
perd non seulement sa famille mais aussi son innocence, sa dignité et surtout
son enfance. Son mutisme n’est que la conséquence des traumatismes qu’il a subis
pendant cette guerre.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Sohrab >