Les Confessions

par

Résumé

Introduction

L'histoire de Rousseau, relate le déclin de l'enfant chéri à l'enfant fourvoyé, et ceci à travers trois étapes : d’abord il perd petit à petit le bonheur et son innocence, ensuite il quitte le bien pour le Mal, et enfin il se cherche en essayant de réfléchir aux différents fondements sur lesquels est basée la société. Selon Jean-Jacques, l'enfance est un moment très privilégié de la vie, il en parle toujours comme un état d’innocence, et ceci avec respect. Sa conception de l’enfance est plutôt originale et est basée selon lui le grand mythe de « l'innocence perdue ».

Jean-Jacques est né en 1712 de parents Genevois. Isaac Rousseau son père est horloger et Suzanne Bernard, sa mère est décédée en le mettant au monde. Jean-Jacques étant de santé fragile, il put survivre grâce à sa tante Suzanne Rousseau qui lui administrait des soins. A 5 ou 6 ans, il commence à découvrir les merveilles de la lecture avec son père. Il trouve dans la bibliothèque de sa mère des romans qu’il dévore et qui sont adaptés à son imagination. Dans celle de son père, il pioche des ouvrages moraux et historiques. Même s’il était en étroite symbiose avec son père, il se désintéresse de son frère aîné qui avait 7 ans de plus que lui. Ce frère en question fugua un jour de la maison et la famille resta ainsi sans nouvelles. Jean-Jacques reste le fils unique en quelque sorte. Lorsque le moment vient pour son père de quitter Genève, Jean-Jacques reste sous la tutelle de Gabriel Bernard, son oncle maternel. Ensuite vient le moment où il est mis en pension avec son cousin Abraham Bernard dans le village de Bossey, dans la maison du pasteur Lambercier et sa sœur....

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de Les Confessions