L’Europe une prophétie

par

La question de la Révolution française

Étant donné
que la technique de Blake consiste à montrer les injustices frappantes du passé,
le conflit du présent, pour aboutir aux bienfaits futurs pour toute l’humanité,
la question de la révolution ne pouvait échapper à ses prophéties.

Blake sera
déçu par la Révolution française, car à la libération politique ne succède pas une
libération sensuelle, qu’il trouve nécessaire au plein épanouissement et à la véritable
libération de l’espèce humaine. Europe
expose la nécessité de cette libération. Selon la trame du poème, Enitharmon s’endort,
et pendant son sommeil l’oppression d’Urizen (« un tyran couronné ») sévit.

C’est ici
que les images prennent le pas sur le texte ; les visions de la misère sont
frappantes. Une femme gémit sur le corps d’un enfant, alors qu’un chaudron bout
à l’arrière-plan : il a été suggéré que le chaudron servira bientôt à faire un festin
du corps, car la famine menant au cannibalisme n’est pas inconnue au XVIIIème siècle.
Un couple attend un danger inconnu qui les guette hors du cadre : la femme s’accroche
aux genoux de l’homme qui fait un geste inutile pour les protéger. Un pape à ailes
de chauve-souris et à la figure porcine tenant le livre de l’autorité sur ses genoux
trône sur un nuage. Un sinistre sonneur de cloches personnifiant la peste erre dans
les rues, frappant de mort les passants qui tendent les mains vers un Ciel qui ne
les écoute pas.

 

« Entre deux moments le Bonheur est mur.

O Theotormon ! privé de joie, je vois tes
larmes salées couler

Le long des marches de ma maison de cristal.
»

 

“Between two moments Bliss is ripe.

O Theotormon! robb’d of joy, I see thy salt tears flow

Down the steps of my crystal house.”

 

L’horreur
que suscite en Blake la misère humaine, qu’il lie à la tyrannie politique et spirituelle,
trouve ici sa pleine expression. Ce n’est que lorsqu’Enitharmon se réveillera et
appellera ses enfants à elle que « dans les
rouges vignobles de France apparut la lumière de [l]a furie [d’Orc] ».

La violence de la vision révolutionnaire n’est pas modérée : tigres et lions s’y
abreuvent de sang, et Los appelle ses fils – chacun figurant un aspect de la révolte
– à l’y joindre. Mais aucun jugement moral n’est porté au sujet de cette boucherie,
d’où l’impossibilité de déduire de ce poème l’opinion qu’avait Blake de la Révolution
et de la façon dont elle a été conduite.

 

« Mais le terrible Orc, lorsqu’il vit le
matin de l’Est

Fusa des sommets d’Enitharmon

Et dans les rouges vignobles de France apparut
la lumière de sa furie. »

 

“But terrible Orc, when he beheld the morning in the
East,

Shot from the heights of Enitharmon,

And in the vineyards of red France appear’d the light
of his fury.”

 

Les prophéties
de Blake manifestent un certain non-déterminisme, ce qui pousse le lecteur à devenir
l’interprète direct de leur sens. C’est cette technique littéraire qui est à la
base des nombreuses thèses distinctes qui portent sur le sens profond à
attribuer aux prophéties de William Blake.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur La question de la Révolution française >