11

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 36 (17180 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mai 2015
Lire le document complet
Aperçu du document
IUFM AUVERGNE
___________________________

ECONOMIE - GESTION
___________________________
Cours de Mr DIEMER
__________________________________________________________________________________________

ECONOMIE GENERALE
__________________________________________________________________________________________

3ème PARTIE : LES MOTEURS DE LA CROISSANCE
CHAPITRE 11

LES ECHANGES EXTERIEURS
MOTSCLES
- Balance commerciale, des capitaux, des paiements
- Balance des transactions courantes
- FAB, CAF
- CNUCED
- Coefficient d’ouverture sur l’extérieur, coefficient de dépendance
- Compétitivité
- Effets prix, effets volume
- Firmes Multinationales
- FMI
- GATT
- Investissements directs, investissements de portefeuille
- List F.
- NPI
- Paradoxe de Leontieff
- Pôles de compétitivité
- OMC
-Position Monétaire Extérieure
- Solde commercial
- Taux de couverture
- Théorème d’Heckscher-Ohlin-Samuelson
- Théorème Stolper - Samuelson
- Théorie des Avantages Absolus d’Adam Smith
- Théorie des Avantages Comparatifs de David Ricardo
- Théorie de la demande différenciée Lassudrie-Duchêne

344

PLAN
I. LES THEORIES DU COMMERCE INTERNATIONAL
A. Les théories traditionnelles du commerce international1. La théorie des avantages absolus d’Adam Smith (1776)
2. La théorie des avantages comparatifs de David Ricardo (1817)
3. La Théorie Suédoise du commerce international
B. La Vérification empirique des faits historiques
1. Les échanges fondés sur l’existence d‘avantages comparatifs
a. Les échanges intersectoriels et interbranches
b. Evolution des échanges comparatifs
2. Paradoxes ou réfutation dela théorie du commerce international
a. Le paradoxe de Leontief
b. Les échanges intra-branches
C. Les nouvelles théories du commerce international
D. Libre échange ou protectionnisme
1. Le Libre-échange
2. Le protectionnisme
II. LA COMPTABILISATION DES ECHANGES
A. Les règles méthodologiques
1. Les catégories d’agents
2. La nature des opérations
3. L’enregistrement des opérations
B. Les balancespartielles
1. La Balance Commerciale
2. La Balance des Transactions courantes
3. La Balance de Base
4. La Balance globale
5. La Balance des règlements officiels
6. La Balance des mouvements monétaires
C. Les mécanismes d’ajustement de la balance des paiements
1. Ajustement par les Prix
2. Ajustement par les revenus
D. Les politiques interventionnistes des pouvoirs publics
1. Les actions portant surles échanges commerciaux
2. Les interventions sur le marché des changes
III. LA MONDIALISATION DES ECHANGES
A. L’internationalisation des économies
1. Ouverture du commerce international
2. L’organisation du commerce international
a. Du GATT à l’OMC
b. La CNUCED
B. Les investissements directs à l’étranger
1. Evolution des investissements directs
2. Les facteurs liés à l’évolution desinvestissements directs
C. La finance internationale

345

CHAPITRE 12 : LES ECHANGES EXTERIEURS
Les exportations et les importations constituent ce que l’on a coutume d’appeler les échanges
extérieurs. Leur influence sur la croissance économique dépend du degré d’ouverture du pays.
En France, le commerce extérieur contribue à hauteur de 10% à l’accroissement du PIB. Les
théories du commerce internationalcherchent à expliquer les flux d’échanges entre nations
ainsi que leur avantage à la spécialisation. Au sens strict, le commerce international concerne
toutes les opérations de vente et d’achat de marchandises réalisées entre espaces économiques
nationaux. Les exportations et les importations sont mesurées en volume ou en valeur, puis
enregistrées dans la balance commerciale. Au sens large, lecommerce international inclut un
grand nombre de transactions internationales (services, assurances, tourisme) comptabilisées
dans la balance des transactions courantes, puis dans la balance des paiements. Depuis
quelques décennies, l’internationalisation des économies a engendré un vaste mouvement,
appelé mondialisation. A côté des flux de biens et services, on assiste à la montée en
puissance des...
tracking img