Analyse marketing porsche

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 26 (6292 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le marché de l’automobile
en France

-

Etude de la marque Porsche



Sommaire

I/ Le marché de l’Automobile en France 3
1. Présentation du marché 3
a. Quelques chiffres 3
b. Structure du marché 3
2. Les principales tendances des marchés automobiles mondiaux 4
3. Analyse du marché selon la gamme 5
a. Segmentation du marché 6
b. Les constructeurs 7
4.Marketing-Mix 8
II/ Le groupe Porsche 10
1. Présentation du groupe 11
a. Une histoire de famille 11
b. Sa relation avec le groupe Volkswagen 11
c. Situation actuelle 13
a. Les modèles Porsche: 14
2. Stratégie marketing de l’entreprise Porsche 16
a. Les cibles visées 16
b. Positionnement de la marque sur le marché de l’automobile 17
c. Concurrence 18
d. Stratégie marketingpoursuivie par Porsche : 19
III/ Mix Marketing Porsche 21
a. Place 21
b. Prix 22
C .Communication - Promotion 22
Conclusion 23
Sources 24
Presse 25

I/ Le marché de l’Automobile en France

Présentation du marché

a. Quelques chiffres

L’industrie automobile
représente un chiffre d’affaires annuel d’environ 109 milliards d’euros dans le monde, pour un excédent commercial de 8,6milliards d’euros en France (2009).
La France est le 3ème pays exportateur de voitures particulières au monde, derrière l’Allemagne et l’Espagne.

Selon le Comité des Constructeurs Français d'Automobiles (CCFA), le parc automobile français compte 30.850.000 voitures particulières en circulation, pour un taux de croissance d’environ 1% par an.

L’âge moyen de ces véhicules particuliers est d’environ8,3 ans.

Les modèles Diesel, ils représentent 54 % du parc automobile national en 2011.

2,5  millions, soit le nombre d’emplois liés à l’industrie automobile en France.
L’automobile fait travailler un actif Français sur dix, ce qui en fait le premier secteur d’emploi du pays. Les groupes PSA (Peugeot-Citroën) et Renault se partagent l’essentiel des effectifs : sur un total de 130.740employés, Renault en compte 76.300 en France.

Des Fédérations professionnelles : CCFA, FIEV…

b. Structure du marché






Les principales tendances des marchés automobiles mondiaux

La reprise de 2010 efface la majeure partie de la baisse due à la crise.

Entre 2007 et 2009, les constructeurs automobiles ont vu les ventes baisser de 6 millions de véhicules. Mais, avecl’effet de déstockage de 2009, c’est près de 10 millions de véhicules qui ont été enlevés des chaînes de production malgré les plans de relance gouvernementaux. En 2010, avec les derniers effets des plans de relance, le redémarrage de certains marchés (Etats Unis, Japon, Russie) et la bonne tenue des marchés des pays émergents, la croissance devrait effacer la majeure partie de la baisse due à lacrise.

Il n’en reste pas moins que certains marchés retombent au second semestre et leurs perspectives restent peu encourageantes. C’est notamment le cas du marché européen, dont la piètre santé va pénaliser les constructeurs qui y sont le plus présents comme Fiat, PSA, Renault. Heureusement les marchés émergents devraient servent de relais de croissance.

2009 : PETITS MODÈLES
En 2009, cesont les petites voitures qui ont bénéficié de ce coup de pouce gouvernemental (primes), tandis que les voitures de luxe "ont beaucoup souffert. "Les trois voitures les plus vendues sont la Clio (toutes versions), la 206/207 et la Mégane", et parmi les 10 des voitures le plus vendues, il ne restait plus qu'une voiture étrangère : la Golf de Volkswagen, en neuvième position.

2011 : HYBRIDES ETELECTRIQUES REPRESENTENT ENVIRON 1 % DU MARCHE
Les ventes de véhicules à essence ont progressé de 4,8 % en août, à 44 644 unités, représentant 26,6 % du marché, principalement grâce aux promotions offertes par les marques. Les ventes de modèles diesel ont baissé de 1,7 %, à 120 595 unités, représentant 72 % de part de marché.
Le segment des véhicules hybrides a progressé de 46 % le mois...
tracking img